Amb-Usa-Fiara-0007

Les Etats-Unis veulent aider le Sénégal à augmenter de 40 pour cent sa production énergétique, a déclaré, jeudi, à Dakar, le secrétaire d’État adjoint américain aux Affaires économiques et commerciales, Charles Rivkin.

Dans le cadre de son programme “Power Africa”, Washington a installé au Sénégal “la Société d’investissement privé à l’étranger (OPIC), qui fournit son soutien à deux grands projets énergétiques devant accroître d’environ 40 pour cent le niveau d’approvisionnement en énergie”, a assuré M. Rivkin lors d’une conférence de presse.

Le “Power Africa” est un programme lancé en 2013 par le président américain, Barack Obama, pour permettre à des dizaines de millions de foyers africains d’accéder à l’électricité.

L’énergie est l’une des priorités de la coopération économique des Etats-Unis en Afrique, a souligné Charles Rivkin, rappelant que l’accès à une énergie de qualité et à un coût abordable fait défaut au Sénégal.

“Les coûts élevés de l’énergie réduisent la compétitivité des entreprises. Les importantes subventions destinées à l’énergie sont l’objet de détournements de ressources rares”, a estimé le diplomate américain, précisant que ce problème n’est pas “exclusivement sénégalais”.

“En Afrique subsaharienne, plus de 600 millions d’habitants n’ont pas accès à l’électricité”, a indiqué Charles Rivkin.

Les Etats-Unis ont affecté un “conseiller régional” chargé du “Power Africa” au bureau de la Banque mondiale à Dakar, a-t-il par ailleurs annoncé.

Ce conseiller est chargé d’”aider le Sénégal à éliminer les goulots d’étranglement” dans le domaine de l’énergie et à “appuyer les projets d’investissement” dans ce secteur, selon M. Rivkin.

APS

Comments

comments

Loading...