643793_pope25 septembre 2015 – Le Pape François, chef de l’Eglise catholique, a effectué vendredi matin une visite de quelques heures au siège des Nations Unies à New York au cours de laquelle il a notamment prononcé un discours devant l’Assemblée générale des Nations Unies, selon une source de l´ONU.

 Le Pape, dont il s’agit de la première visite au siège de l’ONU, a été accueilli par le Secrétaire général de l’Organisation, Ban Ki-moon, à l’entrée du bâtiment du Secrétariat. Il a ensuite rencontré un groupe d’employés de l’ONU.

« Indépendamment de la foi, votre humilité, votre humanité sont pour nous une source d’inspiration, ainsi que votre appel mondial pour agir en faveur de la justice sociale, de la lutte contre le changement climatique et pour garantir une vie digne à tous », a déclaré le Secrétaire général Ban Ki-moon à l’adresse du Pape lors de cette rencontre avec des employés de l’ONU.

« Merci pour vos conseils spirituels et votre bénédiction ainsi que pour votre amour pour l’humanité », a-t-il ajouté.

Le chef de l’Eglise catholique a ensuite prononcé un discours devant les Etats membres de l’Assemblée générale des Nations Unies, le jour même où celle-ci devait adopter son Programme de développement durable à l’horizon 2030, couronnant ainsi plusieurs années d’intenses négociations.

Dans son discours, le Pape a appelé les gouvernements du monde entier à se centrer sur la protection de l’environnement et la lutte contre l’exclusion. « L’exclusion économique et sociale est une négation totale de la fraternité humaine et une très grave atteinte aux droits humains et à l’environnement », a-t-il déclaré.

« Ces phénomènes constituent la ‘culture du déchet’ aujourd’hui si répandue et inconsciemment renforcée’ », a-t-il constaté.

Le Pape François a appelé les Etats à trouver des solutions urgentes et efficaces contre ces deux fléaux. « L’adoption du Programme de développement durable à l’horizon 2030 au Sommet mondial, qui commencera aujourd’hui même, est un signe important d’espoir », a-t-il salué, tout en mentionnant également son espoir de voir la Conférence de Paris sur le changement climatique, qui aura lieu en décembre, se solder par la conclusion d’accords fondamentaux et efficaces.

Cependant, les engagements solennels ne suffisent pas, a mis en garde le souverain pontife, insistant sur la nécessité de mettre l’accent sur leur mise en œuvre. « Nous devons veiller à ce que nos institutions soient réellement efficaces dans la lutte contre tous ces fléaux », a appelé le Pape François.

« Votre visite aujourd’hui coïncide avec l’adoption du Programme pour le développement durable à l’horizon 2030. Mais il ne s’agit pas d’une coïncidence. Vous avez souvent parlé d’une ‘écologie intégrale’, qui inclut l’environnement, la croissance économique, la justice sociale et le bien-être humain. En d’autres mots, le développement durable pour notre maison commune », a dit le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon.

Le Président de l’Assemblée générale des Nations Unies, Mogens Lykketoft, a rappelé de son côté que le Pape a souligné que le monde était ‘uni par une même préoccupation’ concernant l’avenir de la planète.

« Dans deux mois, à la Conférence sur le climat à Paris, cette unité sera mise à l’épreuve. Nous pouvons, et nous devons, trouver la sagesse et le courage d’adopter un accord sur le climat ambitieux et juridiquement contraignant pour protéger les gens et la planète », a-t-il ajouté dans un discours.

Plus de 150 dirigeants mondiaux sont attendus pour assister au Sommet sur le développement durable qui aura lieu du 25 au 27 septembre au siège de l’ONU à New York. Le Programme de développement durable comporte 17 Objectifs de développement durable (ODD), conçus notamment afin de parachever au cours des 15 prochaines années les efforts de lutte contre la pauvreté entamés en 2000 dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

Africpost

Comments

comments

Loading...