En accompagnant le gouvernement dans l’accomplissement de sa mission régalienne d’identification des citoyens, l’UNICEF et l’Union européenne entendent appuyer les autorités à la mise en place d’un système fiable d’enregistrement

La Direction nationale de l’état civil a bénéficié d’un matériel d’appui financé par l’Union européenne dans le cadre du projet de réforme et de modernisation du système d’état civil en Guinée, particulièrement dans la région de N’Zérékoré. La remise a eu lieu le 20 janvier 2017 au ministère de l’Administration du territoire et de la Décentralisation en présence du ministre Général Bouréma Condé, du Représentant de l’UNICEF et de Mme Esperanza Arrizabalaga, représentant l’Ambassadeur, Chef de la Délégation de l’Union européenne, Gerardus Gielen. Ce premier lot de matériel comprend une voiture 4×4 et des kits informatiques d’une valeur totale de 616.589.000 GNF.

La direction nationale de l’état civil est chargée de situer dans le temps et dans l’espace les événements essentiels de la vie des personnes, notamment la naissance, le mariage et le décès. En accompagnant le gouvernement dans l’accomplissement de sa mission régalienne d’identification des citoyens, l’UNICEF et l’Union européenne entendent appuyer les autorités à la mise en place d’un système fiable d’enregistrement.

Le Ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation a remercié l’UNICEF et l’Union européenne pour la «présence active aux côtés du gouvernement en vue d’atteindre les objectifs [qu’ils se sont] assignés.» Dans la mission de son Département de s’assurer que les différents documents délivrés par les services de l’Etat civil sont «le reflet de la réalité sur le terrain», Général Bouréma Condé a qualifié la remise de ce matériel de «pas de géant».

Esperanza Arrizabalaga a pour sa part réitéré l’engagement de l’Union européenne pour la réussite du projet ; elle a indiqué que le matériel roulant et informatique ainsi mis à la disposition du Ministère constitue «un appui nécessaire pour mener à bien la réforme de l’état civil». Elle a par ailleurs lancé un appel au gouvernement pour « la création prochaine du comité intersectoriel de gestion de la réforme et de la modernisation de l’état civil», expliquant que «cette réforme ne réussira [qu’avec] le concours et les efforts des différents départements».

Le Représentant de l’UNICEF, Marc Rubin, s’est réjoui de cet appui «qui vise des changements structurels et durables en matière d’état civil en Guinée» et qui contribuera sans doute «au renforcement des capacités logistiques et au respect des droits des enfants, des femmes, des familles et des communautés».

UNICEF

Comments

comments

Loading...