patron

L’idée lui est venue après avoir lu une étude sur le bonheur

Le patron de rêve s’appelle Dan Price. Ce jeune trentenaire, PDG de la société Gravity Payments et sensible aux inégalités salariales aux États-Unis, a décidé d’augmenter ses 120 employés jusqu’à 70.000 dollars par an (5.800 par mois)… en réduisant de 80 % son propre salaire ! Cette idée lui est venue après avoir lu une étude sur le bonheur dans laquelle il est établi que cette somme annuelle est un palier psychologique pour les employés.

Il estime que ses employés méritent d’être heureux et doivent avoir les moyens de s’offrir la vie dont ils rêvent.


« Ma rémunération était vraiment très élevée »
De son côté, Dan Price passe d’un million de dollars par an à 70.000 dollars et permet ainsi à ses employés de voir leur salaire atteindre la barre des 50.000 dollars cette année avant d’arriver à 70.000 dollars en 2017.

Ces salaires seront donc financés par ces 930.000 dollars annuels mais aussi via les bénéfices que l’entreprise devrait engendrer cette année soit 2,2 millions de dollars. « Ma rémunération était vraiment très élevée, c’est pourquoi j’ai décidé de la réduire au niveau du salaire minimum et elle le restera jusqu’à ce que nous retrouvions les niveaux de bénéfices que nous avions avant ce changement de politique salariale », explique M. Price.

Les inégalités salariales posent question

Un coup de pub incroyable dans un pays où le problème du salaire minimum fait débat et où certains patrons gagnent près de 300 fois le salaire d’un employé. L’histoire de Dan Price se déroule dans la ville de Seattle, siège de la bataille pour des salaires équitables, où les autorités ont décidé d’adopter un salaire minimum de 15 dollars par heure (l’un des plus hauts du pays).

Africpost via lesoir.be

Comments

comments

Loading...