Les réalisations et perspectives de la Cedeao en matière d’autonomisation des femmes et des filles ont fait l’objet d’une communication présentée, le jeudi 16 mars 2017, à New-York, par la Commissaire de la Commission de l’organisation régionale chargée des Affaires sociales et du Genre, Dr Fatimata Dia Sow, lors du débat général de la 61ème session de la Commission sur la Condition de la Femme des Nations unies.

Partant du thème proposé, Dr Sow a mis en exergue les efforts faits par la Cedeao pour améliorer les conditions de vie des femmes et des filles afin de réduire les inégalités de genre en Afrique de l’Ouest.

Il s’agit notamment, a-t-elle dit, de la création d’opportunités pour les femmes et les filles à travers des programmes d’autonomisation en matière d’éducation, d’agriculture, de santé, de commerce, d’énergie, de l’environnement et des changements climatiques.

A titre d’exemple, Dr Sow a énuméré les bourses d’excellence octroyées dans l’ensemble des 15 Etats membres à des filles brillantes et issues de familles démunies, étudiant dans les domaines de la formation spécialisée, technique et professionnelle.

Elle a également mentionné le soutien médical et financier apporté aux femmes souffrant de fistule obstétricale, en vue de leur permettre de mener une vie utile, digne, productive et reproductive.

Dr Sow n’a pas occulté non plus les initiatives de la Cedeao en termes de subventions accordées aux femmes engagées dans la transformation de produits agricoles, halieutiques et artisanaux, visant à accompagner les bénéficiaires dans la création et la gestion d’entreprises rentables et durables.

Au nombre des activités réalisées et ayant enregistré des résultats encourageants, la Commissaire a cité le programme BIAWE ou pépinières d’entreprises en faveur des femmes chefs d’entreprise d’Afrique de l’Ouest, de même que le partenariat entre la Cedeao et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) destiné à apporter une « réponse genre » dans le cadre de la mise en œuvre des Plans nationaux et du Plan régional d’investissements agricoles dans l’espace communautaire.

Pour ce qui est des perspectives, Dr Sow a évoqué le cadre de référence qu’est «l’Acte Additionnel relatif à l’égalité des droits entre les femmes et les hommes pour le développement durable en Afrique de l’Ouest » pour accompagner la VISION 2020 de la Cedeao, qui est de « passer de la CEDEAO des Etats à la CEDEAO des Peuples » et accélérer ainsi l’autonomisation des femmes et des filles.

CEDEAO

Comments

comments

Loading...