PR1_1291_fertig_AS 1

©Dr.Pierrette Herzberger-Fofana

«La démocratie a besoin de femmes»

Sousse. Tunisie 28 décembre 2014

C’est un grand honneur et un grand plaisir de me retrouver ici à Sousse en tant que marraine régionale pour assister à la cérémonie de la clôture de ce projet «la démocratie a besoin de Femmes.»

Remerciements de la marraine régionale

Je vous remercie de m’avoir associée à cette aventure exaltante qui permet d’évaluer aujourd’hui, le chemin que nous avons parcouru ensemble. Merci pour ces échanges dynamiques qui nous ont permis d’une part de jeter les bases d’un partenariat fructueux entre l’Allemagne et la Tunisie et d’autre part de renforcer ainsi la collaboration sud-sud entre la Tunisie, et par ma modeste personne, avec le Sénégal, la Guinée, le Cap-Vert et le Mali dont je suis originaire de ces 4 pays.

Votre accueil chaleureux me va droit au cœur. J’ai fait la connaissance de personnes engagées et j’ai gagné de nouveaux amis, non pas virtuels mais réels. J’ai découvert une belle ville, Sousse avec son passé historique et ses célèbres catacombes.

Les partenaires du projet

Ce projet réalisé dans le cadre du partenariat tuniso-allemand de transformation est une collaboration entre l’Académie Européenne des Femmes de Berlin (EAF), le ministère fédéral de la Famille, des Personnes Agées, de la Femme et de la Jeunesse, ainsi que le ministère des Affaires Etrangères et sur place de l’ambassade d’Allemagne. Il a comme idée directrice, d’encourager les femmes à s’investir en politique.

10406579_1020560 le comité exécutif

Sousse 29.12.2014. Les membres du comité exécutif du «Pacte de la cité » De gauche à droite Maryem Karoui (Vice-Présidente,) Hamadi Righi,

Dr.Yousr Zinelabidine (Président,) Mohsen Chelly et Dr. Pierrette Herzberger-Fofana, marraine régionale 

Buts du projet

Ce projet qui s’achève aujourd’hui avait pour but de renforcer les capacités de la société civile, d’accompagner des Tunisiennes engagées en politique en vue de proposer leurs candidatures aux diverses élections législatives et municipales, et ainsi favoriser la participation féminine, dans cette nouvelle ère politique que connaît la Tunisie.

La formation des candidates

Ce projet a permis aux femmes d’acquérir les outils indispensables afin de pouvoir s’impliquer dans la prise de décision au niveau de la commune, á renforcer le leadership féminin et ainsi à participer à l’autonomisation des femmes ou «empowerment,» car sans les femmes, il ne peut y avoir de véritable démocratie.

La « Démocratie a besoin de femmes » afin d’asseoir les fondements politiques qui régissent un état de droit.

Au cours de ce projet doublé d’une formation politique, les futures candidates ont appris d’abord à avoir confiance en leurs propres ressources, à développer leurs talents oratoires et faire leur choix dans les domaines politiques qui peuvent les intéresser. Elles ont également appris à travailler ensemble au-delà de leurs divergences politiques comme en témoignent leur appartenance aux différents partis politiques.

Les Tunisiens et l’expérience de la démocratie

Durant cette phase pré-électorale, des hommes et des femmes d’horizons divers et de différentes catégories sociales ont travaillé ensemble à l’émergence d’une Tunisie démocratique afin de devenir des acteurs vigilants de la société civile pour l’observation des élections et de la vie socio-politique de leur pays.

Sousse 28.12.14 tous les participantsSousse. Tunisie. Les participants à la cérémonie de clôture Orient Palace. Photo de famille 28.12.2014.

Ainsi, ensemble les fils et les filles de ce grand pays, la Tunisie dont le nom demeurera á jamais associée au «printemps arabe» ont participé à promouvoir les droits de la personne. C’est une mission noble et digne des citoyens tunisiens qui requiert notre respect.

10888969_ceremonie de cloture gut 28.12.14Cérémonie de clôture. Sousse 28.12.2012

En tant que conseillère municipale depuis maintenant dix ans, et la première femme étrangère à avoir brigué un mandat politique en Allemagne au poste de maire en 1996, et lauréate du prix «Helene Weber» du Ministère allemand de la Famille, lors de sa première édition, je connais par expérience personnelle, les innombrables barrières que nous, autres femmes devons surmonter. Ces obstacles sont liés essentiellement à la question de savoir comment concilier la vie familiale à nos aspirations politiques.

C’est le casse-tête que toute femme doit résoudre qu’elle soit femme au foyer ou une femme qui exerce une activité professionnelle.

10904703_1516873648585192_609008478_n©B.D.Mme Boudour Dhemaied, candidate aux élections municipales de Sousse 

Au-delà du projet, je reste ouverte à toutes vos questions et préoccupations en tant que marraine régionale. Je suis prête à partager mon expérience avec vous afin de vous aider à faire le saut en politique municipale. Le travail de réseautage ne s’achève pas avec la fin de ce projet.

Je me réjouis d’apprendre que sur les 9 candidates, 3 sont motivées à se présenter aux prochaines élections municipales, peut-être que leur exemple vont inspirer d’autres femmes à postuler un mandat politique.

Je félicite toutes ces femmes engagées qui ont décidé de se jeter dans l’arène politique, en dépit des obstacles qui se dressent sur leur passage et de nombreux embûches à surmonter, car la «Démocratie a besoin de femmes.» En mon nom personnel et au nom de notre commune, Erlangen en Allemagne, c’est de tout cœur que je souhaite aux futures conseillères municipales mes vœux de succès et d’endurance. La politique a besoin de vous.

PHF Sousse

©Dr.Pierrette Herzberger-Fofana

A toutes et tous, je vous souhaite une bonne et heureuse année 2015!                                                                           

Merci de votre aimable attention

Dr. Pierrette Herzberger-Fofana : drpherzbergerfofana@hotmail.com

 

Africpost  

Comments

comments

Loading...