Selon une source de la République togolaise, un site en ligne, Brigitte Adjamagbo-Johnson, la secrétaire générale de la CDPA et coordonnatrice du regroupement de l’opposition CAP, a indiqué dimanche être ouverte au dialogue avec le pouvoir à condition qu’un agenda précis soit défini. ‘On a déjà beaucoup dialogué, on est arrivé à des accords qui n’ont jamais été appliqué’, a-t-elle déclaré.

Pour la coalition de l’opposition, le point de départ des discussions est le retour à la constitution de 1992. A défaut d’un accord du gouvernement sur cette revendication, ‘la contestation se poursuivra jusqu’à satisfaction’.

 

 

Africpost 

 

Comments

comments

Loading...