Plusieurs sujets à la UNE de la presse du jour. On commence par l’OBS qui anticipe sur la visite d’Etat de Macky Sall en France. Le journal informe que le président sénégalais va débarquer à Paris ce dimanche après un passage à Abuja pour participer à la réunion des chefs d’Etat de la Cedeao sur la Gambie. Au programme, l’OBS parle de la visite des ateliers d’Alstom qui participe au chantier du Train Express Régional (Ter), un passage également au Conservatoire national des arts et métiers mais aussi à l’Institut français du pétrole et des énergies nouvelles, où le chef de l’Etat a subi une part de sa formation académique. L’OBS ne manque pas d’observer que c’est l’hôtel Hyatt Paris Madeleine qui recevra la délégation du président. Une nuitée à 230 750 FCFA qui sera prise en charge par la France.

Reparlons de la société d’Alstom qui sera visitée par le chef de l’Etat. Le SOLEIL informe qu’à travers un communiqué, l’entreprise française informe qu’elle débutera ses travaux en 2017 pour la fourniture de 15 trains au Sénégal. Des trains de marque « Coradia Polyvalent qui allient confort, fiabilité, performance et respect de l’environnement ».

Rappelons que le Ter doit rallier Dakar au futur Aéroport international Blaise Diagne (Aibd). Pour ce dernier, l’OBS citant son chef du département de la communication, le taux de réalisation est à 93% et sera livré en avril 2017 et les démarrages des activités sont prévus en décembre 2017. D’autres détails des travaux, la tour de contrôle est à 95% d’évolution, le parking présente 700 places où 60 bus et 60 taxis sont prévus. Des données exposées lors de la visite d’hier des acteurs du Tourisme à Saly qui s’y sont rendus pour constater de visu l’état d’avancement des travaux.

Des pistes d’avion, on prend les routes et c’est pour constater malheureusement avec ENQUÊTE les racines du mal des séries d’accidents sur nos routes. L’indiscipline des chauffeurs est pour beaucoup dans cette affaire. ENQUÊTE relève que l’esprit de jungle qui règne dans les gares routières constitue une bonne partie des causes. Dans le journal, le secrétaire général du syndicat professionnel des transports routiers refuse qu’on présente ses collègues comme des tueurs sur la route. Fallilou Samb interpelle tout de même l’Etat sur ses responsabilités régaliennes sans oublier ses congénères chauffeurs sur la série d’accidents qui a endeuillé le pays.

Politique et justice, WALQUOTIDIEN et SUDQUOTIDIEN informent que l’opposition regroupée dans Mankoo Wattu Senegaal va internationaliser son combat contre Frank Timis et Aliou Sall. Le collectif des avocats commis par l’opposition (Mes Seydou Diagne, Ciré Clédor Ly et Assane Dioma Ndiaye) va saisir les autorités judiciaires et financières de l’Etat de New-York. Une saisine qui fait suite à la plainte déposée par Timis contre 11 personnalités de l’opposition et de la société civile. D’ailleurs dans VOXPOPULI, l’avocat d’Aliou Sall et de Frank Timis, Me El Hadji Diouf annonce que pour sa plainte, l’affaire est confiée à la Sûreté urbaine et les auditions vont bientôt démarrer.

Toujours dans cette actualité judiciaire, le QUOTIDIEN informe que la Cour suprême a cassé hier le jugement de la Cour d’appel qui avait condamné Luc Nicolaï à 5 ans dont 3 ferme et une amende de 500 millions dans le cadre de l’affaire de la drogue de Lamantin Beach. Il sera rejugé par une autre juridiction d’appel nouvellement constituée.

On reste dans le domaine de la justice pour parler des violations de la vie privée sur les réseaux sociaux. La TRIBUNE qui parle de « whatsapp gate » donne la parole à un sociologue (Aly Khoudia Diaw), à un journaliste spécialiste de la presse en ligne (Ibrahima Lissa Faye) et à un juge (Me El Hadji Amath Thiam). Ce dernier rappelle que « pour la diffusion des données personnelles, la peine peut aller jusqu’à 7 ans ».

Une autre affaire à la UNE de LIBÉRATION. Selon le journal, Adama Bictogo qui est au cœur d’une scandaleuse indemnisation de 12 milliards de FCFA au Sénégal, risque d’être arrêté s’il met les pieds en France. L’homme d’affaires ivoirien est reproché d’avoir indûment perçu à partir de 2006 et en plusieurs tranches près de 2,6 milliards de FCFA au nom de la société « Côte d’Ivoire fruits » pour l’achat et la livraison de plusieurs milliers de tonnes de cacao via le Port Autonome de Lomé au Togo.

Terminons avec la Gambie. Le TÉMOIN informe que c’est l’instabilité dans les rangs des corps militaires et paramilitaires. Le journal parle de Jammeh qui doit faire face à la défection de hauts gradés de l’Armée et de la Gendarmerie comme ces deux hauts gradés qui se sont rendus hier à la Dic pour signaler leur présence à Dakar. DIRECT INFO pour sa part revient sur « le parcours atypique d’un président de la République (Adama Barrow)… par défaut ».

Ndiaga Diouf, Journalist

Comments

comments