Les violences au sein de l’Apr et généralement dans la mouvance présidentielle sont à la UNE de plusieurs journaux. A la UNE d’ENQUETE on peut lire, « on se bastonne à l’Apr ». Le journal parle ainsi d’une bagarre d’une rare violence qui a fait une dizaine de blessés à Diourbel et des échauffourées à Mbour entre des militants des différents responsables, qui ont retardé de plusieurs heures une réunion préparatoire sur les législatives. L’OBS ratisse large pour signaler que « tout est âpre à l’Apr où les coups pleuvent sur les mentons, les pompes à gaz sont sorties des armoires, la guerre des investitures a commencé ». Le journal relève aussi des dissensions entre responsables de l’Apr et leurs alliés pour dire que c’est la majorité qui vole en éclats avec des investitures dans la pagaille. Au-delà des cas de Diourbel et Mbour soulevés par ENQUETE, l’OBS ajoute Tamba et Linguère. Résumé à la UNE de l’AS, « Confection des listes consensuelles : Benno dans l’affrontement ».

Ibrahima Sène du Pit dans VOX POPULI soutient que « l’opposition veut créer des rapports de force nécessaires à une déstabilisation du pays pour faire tomber Macky ».

Pour la prochaine législature, Me Aïssata Tall Sall veut « une Assemblée digne de la maturité politique de notre peuple. (…). Des députés qui répondent de leurs mandats, en faisant mieux connaître aux populations le travail législatif qu’ils réalisent au quotidien ». C’est un des aspects du discours de la mairesse de Podor lors du lancement officiel de son mouvement « Osez l’Avenir » ce samedi. LES ECHOS qui en parlent soutiennent qu’elle a déclamé un discours aux allures d’encyclopédie. Titre du journal, « Me Aïssata Tall Sall théorise la nouvelle République ».

Ousmane Tanor Dieng est à la UNE de la TRIBUNE. Le journal rapporte qu’il s’est fâché lorsqu’il a été interrogé sur sa déclaration de patrimoine. Sur instance des journalistes en marge d’une rencontre politique à Pikine, le SG du Ps et président du HCCT où il gère plus de 6 milliards, a balancé, « il faut demander à ceux qui doivent recevoir ma déclaration, s’ils l’ont reçue ».

Pour le pétrole, Le QUOTIDIEN informe que Petro Tim n’aurait jamais dû travailler au Sénégal. Selon le journal, « une enquête diligentée dès octobre par l’Ige a indiqué que Petro Tim ne remplissait aucune des conditions pour obtenir un permis de recherche et d’exploration des hydrocarbures au Sénégal ». Le QUOTIDIEN ajoute que les limiers de l’Etat ont relevé tous les manquements à la procédure et demandé, depuis l’arrivée de Macky Sall aux affaires, le retrait desdits permis. Le journal relève « le coup de pouce » de Karim Wade dans ce dossier mais aussi « le trouble-jeu » du ministre Aly Ngouille Ndiaye qui a préféré approuver la Convention sans attendre les conclusions de l’enquête des inspecteurs.

On reste avec l’Ige dans LIBERATION qui informe que « le carnage financier noté lors du Fesman est tel que dans la première phase de ses investigations, l’Inspection générale d’Etat a demandé la création d’une Cour de répression des infractions à caractère économique et financier pour juger les responsables de ce crime économique ».

Toujours dans le domaine des finances, DIRECT INFO parle du partage des fonds communs au ministère de l’Economie, des Finances et du Plan. Le journal explique que 63% du montant sont alloués aux Inspecteurs et contrôleurs et 37% aux 1700 agents du ministère. DIRECT INFO rapporte qu’en procédant à ce partage, le ministre du Budget a amélioré le montant dévolu aux 1700 agents et considère donc que certaines sorties contre Birima Mangara et le Dg des Impôts et Domaines, Cheikh Tidiane Bâ, laissent transparaître un parfum de complot et de manipulation.

Le chef de l’Etat a pris part au sommet islamo-arabe et américain à Ryad sur la lutte contre le terrorisme. Le SOLEIL qui en parle, explique que la rencontre a pris fin hier sur une note d’espoir avec une vision partagée sur la lutte contre le terrorisme.

A la UNE de 24HEURES, on apprend que pour le concours international sur le Coran tenu en Malaisie, nos compatriotes Mouhamed Moudjtaba Diallo et Mame Diarra Ngom sont médaillés respectivement en or et en bronze. Le journal précise que ces deux candidats ont été sélectionnés à la suite d’un concours national organisé par la Fédération nationale des écoles coraniques du Sénégal.

Menace sur le Bac 2017, nous dit l’OBS. Le journal rapporte que le Saes invite ses militants à bouder le jury du Bac si l’Etat ne respecte pas les accords signés, notamment la revalorisation de la retraite des enseignants chercheurs.

Terminons d’ailleurs avec la recherche et avec ENQUETE qui informe qu’ « une équipe de chercheurs composée de Sénégalais et d’Américains explore le fond des côtes de l’île de Gorée, à la recherche des vestiges du passé. Leur objectif est de retracer les tragédies de la traite des esclaves grâce aux navires ayant chaviré ».

Ndiaga DIOUF, Journaliste

Comments

comments

Loading...