L’arrestation d’Assane Diouf aux Etats-Unis, l’élection d’un nouveau président à la tête de l’Ums, la sortie du ministre de la Justice sur le cas Khalifa Sall, le crash de l’avion de Sénégalair sont les principaux sujets à la UNE de la presse du jour. Sur la dernière actualité, LIBERATION parle d’une constate : l’avion ne devait pas être dans les airs car deux mois avant le crash, l’appareil avait fait un incident significatif. A la suite de cela l’ASECNA avait demandé une inspection de l’ANACIM mais l’avion a continué à voler sans inspection ni intervention sur son système altimétrique jusqu’au 05 septembre 2015, jour du drame. Pire le journal rapporte que Sénégalair n’avait pas la capacité financière requise lui permettant une exploitation correcte et que son certificat de navigabilité a été renouvelé malgré des anomalies. L’OBS ajoute que l’enquête du constructeur de l’appareil soutient que le cockpit de l’avion a été décapité en plein vol par l’avion de Ceiba et l’équipage est mort 45 secondes après l’incident par anorexie. Et comme le pilote automatique n’était pas débranché l’avion a continué de survoler l’espace aérien sénégalais jusqu’à l’épuisement total de son carburant.

Sur l’arrestation d’Assane Diouf, l’AS informe que c’est le ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda Diallo qui a saisi les autorités américaines pour l’ouverture d’une enquête contre ce dernier pour apologie de terrorisme. VOX POPULI ajoute que c’est le FBI, la police fédérale américaine qui l’a arrêté samedi et l’a remis ensuite au service de l’immigration. Selon les informations détenues par LES ECHOS, Assane Diouf risque d’être expulsé des Usa. Sur ce cas comme sur les autres auteurs d’insultes sur la toile, le ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba explique dans SUDQUOTIDIEN que « l’injure n’est pas une opinion encore moins l’expression d’une opinion. Au contraire, c’est un délit puni par la loi ».

On reste avec le ministre de la Justice qui sur le cas Khalifa Fall soutient dans le SOLEIL et le QUOTIDIEN que « ce n’est pas le député Khalifa Sall qui a été arrêté. C’est quelqu’un qui avait maille avec la justice à partir d’un rapport de l’Inspection générale d’Etat qui a été arrêté ». Il parle d’un débat pernicieux répondant à ceux qui parlent de l’immunité parlementaire du député Khalifa Sall.

Ces sorties du ministre de la Justice ont été faites lors de l’Assemblée générale de l’Union des magistrats sénégalais ce week-end. Le journal ENQUETE en informant que Souleymane Téliko remplace Maguette Diop après un mandat seulement, parle d’ « une ère de révolte ». Selon le journal, Téliko a surfé sur la vague du désir d’indépendance des magistrats. Ce qui fait dire à DIRECT INFO que « les magistrats choisissent l’indépendance ». Pour WALFQUOTIDIEN, « c’est Macky qui perd ses « pions » dans la magistrature ». Selon le journal cela faisait longtemps qu’un président de l’Ums exerce un seul mandat. Le journal qui parle d’un vote-sanction qui a renversé « le candidat de la hiérarchie » voit là un « avertissement aussi bien pour le pouvoir que pour la tutelle ».

En exclusivité le TEMOIN informe que l’ONU a décidé de rapatrier 142 policiers sénégalais envoyés il y a seulement trois mois au Darfour pour maintien de l’ordre et de la sécurité dans ce pays. C’est parce que ce contingent qui sera de retour mi-septembre manque terriblement de matériel de guerre. Le journal voit là, « un scandale qui frappe de plein fouet les forces de sécurité sénégalaises ».

Terminons avec DAKARTIMES qui parle de « cafards » dans le contrat de l’autoroute « Ila Touba ». Selon le journal le coût exact du projet de 113Km avec des travaux prévus pour une durée de 4 ans, est inconnu. Le montant varie d’un interlocuteur à un autre selon les Directions (Apix, Ageroute…). Pour plus de transparence, le journal soutient que le contrat en question devrait être publié.

 

Ndiaga DIOUF, Journaliste

Comments

comments

Loading...