11745676_1626559754225163_3466079092353883137_n

Son Excellence, le Président Macky Sall vient de boucler une tournée économique de trois jours á Fatick, région située á l´Ouest du Sénégal, entre Mbour et Kaolack. Une tournée fructueuse qui lui a permis de répondre aux doléances des populations locales.
Au cours de cette tournée, le Président Macky Sall a estimé le besoin de désenclaver les zones á potentialité économique pour la participation au relèvement d´une croissance forte et soutenue. « Nous devons réaliser les infrastructures structurantes qui répondent aux meilleurs standard et qui permettront de bâtir un réseau d´échanges pour un développement plus équilibré du territoire national et favoriser ainsi l´émergence de pôles d´activités économiques ».
Les travaux de la route Joal-Samba Dia- Djiffer, longue de 42 Km et estimées á 14 milliards FCFA constituent un axe stratégique facilitant l´accès des populations aux services sociaux de base.
Cette route d´une grande importance du point de vue économique et social va relier les localités comme Joal, Keur Samba Dia, Palmarin á travers Diakhanor, Djiffer et l´ensemble des villages qui polarisent cet axe stratégique.
Soulignons également que le Président Macky Sall a initié plusieurs projets qui ne se limitent pas seulement á Fatick. Il s´agit notamment des routes de Keur Waly Ndiaye-Passy-Sokone ; Dinguiray-Nioro-Rip-Keur Ayip ; l´échangeur de l´émergence de l´ex pont SENEGAL 92, situé á Dakar ainsi que la VDN ; la route Touba-Dahara-Linguére ; l´autoroute ILA Touba ; l´axe Sédhiou-Marsassoum appelé « Boucle du Boudié » ; la route Kédougou-Salémata ; la dorsale de l´île á Morphil ; la route Dabo-Médina Yoro Fula ; le prolongement de la route Fatick-Bambey-Baba Garage, la route Kaffrine-Nganda, la réhabitation de la Route Nationale 2 (RN2) entre Ndioum et Ourossogui ; la Route Nationale 1 (RN1) entre Tamba et Bakel et de la Route Nationale 7 (RN7) á partir de Dialacota sur la route de Kédougou.
L´objectif á long terme est de placer le Sénégal dans le peloton de tête de la CEDEAO en terme de densité routière et en terme de qualité des services offerts aux usagers. Investir dans les infrastructures est un moyen efficace pour accélérer la croissance économique. Il suffit pour cela de se rappeler le rôle prépondérant qu´a joué le développement des infrastructures lors de la Révolution Industrielle des XV IIIéme et XIXéme siècles (construction de routes, voies ferrées, canaux etc.). Un manque d´infrastructures d´innovation peut entraver la croissance économique d´un pays. Pour accélérer la cadence et mondialisation oblige, le Sénégal doit être impérativement plus compétitif en se dotant d´infrastructures fiables et solides pour répondre aux défis majeurs de la libération des marchés mais également des besoins de la population.
En outre, le Président Macky Sall, ambitieux pour l´émergence du Sénégal, a procédé á l´inauguration du Centre hospitalier régional de Fatick dont les travaux ont été lancés en 1998, l´hôtel de la ville et le Centre culturel ainsi que le port de Ndakhonga. Le fonctionnement de l´hôpital régional mettra fin aux vieilles souffrances des populations locales. La construction d´un abattoir moderne et un lycée technique est aussi en cours de réalisations dans un délai raisonnable.
Dans le souci de faire de l´agriculture un des moteurs de la croissance, le Président Macky Sall a visité le projet panafricain Kaydara-Jardins d´Afrique, situé dans la Commune de Fimela. Cette ferme agro-écologique vise á former des cadres sénégalais et africains dans le domaine agricole pour contribuer á l´émergence d´une agriculture africaine autonome, économe, performante, maîtrisable, respectueuse de l´environnement et responsable, en mettant au point un modèle économique et technique de Centre de formation d´entrepreneurs ruraux. Le Président Macky Sall a offert 477 équipements de production et de transformation post récolte aux femmes de la région de Fatick dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC) qui est un programme financé par l’Etat sénégalais et qui ambitionne de transformer les conditions de vie des sénégalais et de lutter contre les inégalités sociales.
En tout pour réaliser les projets économiques et sociaux dans la région de Fatick, le Gouvernement sénégalais doit débourser la somme colossale de 248 milliards FCFA. Á cet égard, le Conseil ministériel qui s´est tenu le mercredi au Centre culturel de Fatick a décidé de soumettre les besoins financiers de la région au Président Macky Sall pour voir comment l´exécuter en partenariat avec les créanciers financiers du Sénégal. Il faut toutefois souligner que ce montant ne prend pas en compte des 15 milliards déjá octroyés á Fatick dans le cadre du PUDC.
En dehors du volet purement économique, le Président Macky Sall, comme á chaque déplacement, a eu un accueil triomphal digne de son nom. Les cousins Serers, tous réunis, ont massivement accueilli leur roi, également l´enfant de leur terroir. De Fimela á N´diosmone en passant par Djilas, Tattagnine, N´diongolor etc. les populations locales sont sorties pour exprimer leur fierté au Président Macky Sall, le retour du fils prodige. Les hommes politiques de la Région (Biram Faye, Mbagnick Ndiaye pour ne citer que ceux-lá) ont réussi le pari de la mobilisation.

SOULEYMANE SOKOME
CONSULTANT JURIDIQUE ET POLITIQUE BERLIN-ALLEMAGNE

Comments

comments

Loading...