10149488_484953571627965_539236818_nAvec les programmes du nouveau régime, le mot ‘émergence’ s’est invité dans le vocabulaire de bon nombre de Sénégalais et c’est incrusté dans le quotidien du pays. Récemment, le président Sénégalais, M. Macky Sall, de concert avec son équipe gouvernementale, a signé des accords portant sur des milliards, en France et en Chine avec des partenaires techniques et privés, des investisseurs privés (internationaux et nationaux) pour le Plan Sénégal Emergent (PSE). La renaissance par une éducation à 360°est un préalable incontournable à toute projection vers un meilleur devenir.

Le Sénégal connaît un peu trop les bons programmes et plans bien élaborés et bien ficelés. Qu’en est-il de leur application ? Des résultats ? Où se situe le blocage ? Nous  pensons qu’il est aujourd’hui impératif que toutes les couches de la population, y compris nos gouvernants, aient une éducation complète à 360° pour renaitre et atteindre cette émergence dont nous parlons tant et ensuite le développement durable.

Alors qu’entendons-nous par éducation à 360°?

En mathématiques, un cercle complet fait 360°. Tout comme le cercle, une éducation doit être complète. L’approche que nous préconisons comporte quatre volets: une éducation de base, une éducation religieuse, une éducation culturelle/traditionnelle et une éducation moderne. Ainsi, chaque quart fait 90° et la somme de ces quatre volets constitue notre éducation à 360°. Si un ou plus d’un de ces volets manque à l’éducation d’une personne, cette dernière aura des carences dans sa vie et dans sa contribution à la Nation. Les quatre volets sont nécessaires pour être un bon citoyen, un bon leader, avoir du courage et de l’enthousiasme, et pour avoir une vision et de l’ambition pour son pays, voire au-delà.

L’éducation de base commence à la maison, dès le bas âge. Les parents et/ou le noyau familial prennent le temps d’éduquer leurs enfants dans l’éthique, le respect, le civisme, la discipline, le comportement, les bonnes manières, entre autres. Ce volet est capital et difficile à rattraper en cas de failles.

L’éducation religieuse : le Sénégal est un Etat laïque où la tolérance religieuse est une réalité. Il est composé de 96% de musulmans, 3% de chrétiens et/ou catholiques et 1% d’adeptes aux croyances traditionnelles. Nous pensons que la foi est un pré réquisit à une bonne assise citoyenne pour chaque individu quel que soit ce en quoi l’on croit. La personne doit avoir foi en quelque chose. La religion, précisément, la foi inculque à la personne les notions de bien et de mal : pas de vols, pas de crimes, pas de mensonges, pas de promesses non tenues, ne pas disposer des biens publics à sa guise, travailler pour l’intérêt public, rester loyal, aimer son prochain, etc.

L’éducation culturelle/traditionnelle est vitale dans le monde d’aujourd’hui où on constate que la jeunesse tend à perdre ses valeurs sous l’influence des medias dits traditionnels, de l’internet et des autres nouveaux outils technologiques, en plus de l’habillement et des manières à l’occidental. Nous avons notre culture, nos traditions, nos valeurs, des tenues et des manières bien de chez nous. Il est important d’apprendre, de conserver et de promouvoir sa propre culture, et d’avoir une identité solide.

L’éducation moderne: souvent lorsqu’on parle d’éducation, c’est à celle là que beaucoup pensent en premier, celle qui consiste à aller à l’école et à avoir des diplômes. Ce volet de notre éducation ouvre les portes du monde moderne avec ces exigences et son rythme effréné qui requièrent des connaissances considérables, une grande réactivité, être pro actif et aussi et surtout avoir une spécialisation dans un domaine de compétence en phase avec les besoins du moment.

Pour développer l’Afrique, commençons dès à présent à former les nouvelles générations qui seront les futurs dirigeants. Les quatre volets essentiels de l’éducation à 360° permettront à la société Africaine d’avoir de bons leaders qui pourront UNIR l’Afrique surtout à travers la CULTURE et la TRADITION Africaine.

L’Afrique est le futur et nous y croyons fortement. A partir de notre analyse, nous pouvons dire que la souveraineté d’un pays commence par une éducation complète à 360°.

L’avenir du Sénégal, tout comme celui de l’Afrique, est entre les mains de la jeunesse d’aujourd’hui. Ainsi, investir dans l’éducation (de Base, religieuse, culturelle/traditionnelle et moderne), c’est investir pour la compétitivité des nouvelles générations qui devront faire face au monde.

Comme le disait Nelson Mandela, “L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde”

L’Education complète à 360° est la seule solution pour développer nos pays. Elle permet l’émergence par les citoyens et donne aux dirigeants des avantages rigoureux pour créer et/ou établir des institutions fortes. Elle permet aux dirigeants d’avoir des visions de développement pour les générations futures.

Renaissons d’abord à travers une éducation à 360° avec la célébration de notre 54e anniversaire d’indépendance le 4 Avril 2014.

L’émergence de l’Afrique comme celle du Sénégal se fera par une éducation à 360°.

 

 

 Zaccharia Ndiaye, Sénégalais vivant aux Etats-Unis

 Specialiste des Technologies et d’Information/Consultant des IT

                          www.zacchariandiaye.com

 

                                                 

 

Comments

comments

Loading...