Sall

Macky Sall suivra, à la lettre l’avis du Conseil constitutionnel concernant la réduction du mandat présidentiel. C’est lui-même qui en a fait a révélation à certains de ces collaborateurs.

Le président de la République qui avait soumis le projet de réformes au Conseil constitutionnel et à l’Assemblée nationale, a reçu les avis de ces dites institutions. Alors que s’anime le débat sur ce que renferme l’avis des 5 sages, Moustapha Niasse, le président de l’hémicycle, lui a donné son feu vert, informe le quotidien Libération de ce mardi 16 février 2016.

Le président Sall a lui décidé de suivre l’avis dudit Conseil, à la lettre, ramant ainsi à contre courant de ceux qui soutenaient qu’il n’est pas lié par cette décision. Ledit quotidien informe que c’est le locataire du palais présidentiel lui-même qui en a fait la révélation lors d’une rencontre avec ses proches collaborateurs. Et il s’est voulu ferme sur la question : «Je suivrai l’avis du Conseil constitutionnel. Je suis légaliste. Il ne faut pas installer le désordre dans le pays», a-t-il confié.

Pour justifier sa position, Macky Sall a convoqué, devant ses troupes, la candidature polémique de Me Wade, lors de la dernière présidentielle. En effet, expliquera-t-il, il faisait partie de ceux qui croyaient dur comme fer que cette candidature de Wade était irrecevable. «Mais lorsque le Conseil constitutionnel a déclaré cette candidature recevable, j’ai respecté cette décision. Je suis allé dans le Sénégal des profondeurs battre campagne pendant que certains candidats manifestaient contre la décision des juges à la Place de l’indépendance. c’est dire que, quelque soit la décision du Conseil constitutionnel, je la respecterai à la lettre», promet Macky Sall.

Africpost via Seneweb

Comments

comments

Loading...