sen

Le Sénégal va-t-il connaître un « exode urbain » avec le retour des jeunes citadins vers les campagnes et les métiers de la terre ? C’est en tout cas l’espoir nourri par le ministre sénégalais de l’agriculture Papa Aboulaye Seck qui pense que ce mouvement pourrait être amorcé par le Programme de relance de la cadence de l’agriculture sénégalaise (PRACAS).

En effet, indique le dirigeant, l’une des composantes de ce programme prévoit l’aménagement de 345 fermes agricoles susceptibles de générer 60 000 emplois. Ces exploitations devraient permettre au Sénégal d’exporter sa production agricole vers d’autres pays.

Et pour illustrer la faisabilité de leurs ambitions, les officiels ont insisté sur les chiffres de la ferme de Nogmène, l’une des premières installations aménagées dans le cadre du programme. Cette ferme qui emploie 125 personnes a généré cette année 180 millions de francs CFA grâce à la production de 195 tonnes de légumes.

La mise en œuvre complète du PACRAS nécessitera un investissement total de 581 milliards de francs Cfa et permettra au pays d’atteindre l’autosuffisance dans la production de denrées de base comme le riz ou les oignons.

Aaron Akinocho – Agence ecofin

Comments

comments

Loading...