SOKOME KopieLa Place de l’Obélisque de Dakar, le lieu qui a abrité  le meeting du Parti démocratique sénégalais (PDS) de ce vendredi 21 novembre 2014 est á la Une des quotidiens sénégalais. Pour cette occasion, Souleymane Sokome, Consultant juridique et politique, contacté par Dakar 24 a donné son point de vue á cet événement politique. Monsieur Sokome analyse objectivement le discours du Président Abdoulaye Wade, leader incontestable du PDS. Une copie a été transmise á Africpost. 

Selon M. Sokome, le meeting du Parti démocratique Sénégalais (PDS) a été une démonstration de force vu la foule immense des partisans et sympathisants présents hier sur la place de l´obélisque. Ce rendez-vous politique sonne comme une démonstration de force et montre la capacité á mobiliser de l´ex président sénégalais Abdoulaye Wade. Sur ce point, le meeting a eu une part de spectaculaire permettant d´augmenter de façon considérable sa visibilité médiatique.

091120obelisque0396

La place de l´obélisque de Dakar 

Néanmoins, bien réussir son meeting passe bien sûr par un discours de qualité. Après visionnement du meeting on retient que Me Abdoulaye Wade a un réel souci de redéfinition des mots pour fournir un lexique clair. Un discours politique ce n´est pas une accumulation ni une attaque personnelle. Les paroles tenues lors du meeting sont purement politiques et opposent personnellement deux individus en conflit: Un Abdoulaye Wade qui a toujours du mal á accepter sa défaite aux élections présidentielles et qui se prétend défendre son fils Karim Wade par le biais de sa propre formation politique et un Macky Sall incompris par rapport á sa rupture de gouvernance.

“Un discours politique, c´est une réponse cohérente et forte á la situation du pays. Mais les vraies questions sont: À quoi sert ce meeting pour notre pays ? Aucune proposition concrète pour le développement de notre pays. Allons-nous passer tout notre temps à être manipulé politiquement ? Nous devons ouvrir les yeux car le Sénégal ne mérite pas cette masturbation ou ce théâtre politique. Nous pouvons relever les défis avec nos ressources humaines de qualité pour un Sénégal qui a besoin de son sauveur. Le bavardage n’a jamais fait émerger une nation”, replique Monsieur Sokome. 

La qualité technique du discours de Wade a-t-elle pour autant réussi á raconter un récit ? Non. Un récit porte un fil conducteur et dessine un projet. Alors que le discours politique prononcé par le secrétaire national du PDS n´incarne aucune réponse aux attentes des sénégalais. Il ne fournit guére d´engagements, guére de preuves, guére d´actions. Abdoulaye Wade a réussi incontestablement á mobiliser une forte foule mais sa volonté á faire dans le futur n´était pas présente á ce rendez-vous médiatisé. Le fait de se faire comprendre lorsqu’on prend la parole ne tient pas seulement á la qualité du langage qu’on utilise, mais aussi á la maniére de diriger son discours, en fonction de son auditoire, conclut M. Sokome. 

 

 

Source: Dakar24sn.com

Comments

comments

Loading...