artoff133123

Le Président sénégalais Macky Sall est mis en vedette par de nombreux quotidiens de la capitale sénégalaise selon le site de l´Agence de Presse Sénégalaise (APS), qui évoquent sa candidature à la prochaine élection présidentielle et les ambitions de son parti pour la direction de l’Association des maires du Sénégal (AMS).

“Nous ne pouvons pas, avec l’aide de Dieu et des Sénégalais, avoir d’incertitudes par rapport à l’issue du prochain combat (…) Je respecte toujours mes adversaires. Mais vous savez qu’en 2017, nous n’[aurons] pas d’adversaire”, rapporte le journal Enquête, en citant le chef de l’Etat.

Cela veut dire que “pour le président de la République, la présidentielle de 2017 ne sera qu’une formalité (une promenade de santé : NDLR), puisqu’il n’a pas d’adversaire pouvant l’inquiéter”, explique le même journal. ??Macky Sall s’adressait aux élus de son parti, qu’il a rencontrés mardi à Dakar, selon plusieurs quotidiens. ??”Organisez-vous pour [re]prendre l’AMS”, l’Association des maires du Sénégal, que dirige actuellement l’opposant Abdoulaye Baldé, a-t-il enjoint aux présidents de conseil communal de son parti, rapporte L’As. ??Du mot d’ordre lancé par le leader de l’Alliance pour la République (APR) aux élus de son parti, L’As déduit que “les jours d’Abdoulaye Baldé à la tête de l’AMS, qu’il dirige depuis cinq ans, sont comptés”. “A la prochaine assemblée générale de la structure, le maire de Ziguinchor sera inéluctablement éjecté de son fauteuil et remplacé par un maire issu des rangs de l’APR”, prédit le même journal.??

Direct Info, comme d’autres journaux, annonce le ralliement de plusieurs maires de l’opposition au parti présidentiel. “Trente-huit maires, dont 12 du PDS et trois de Rewmi [vont] à l’APR”, titre ce journal. ??Son billettiste se désole de l’attitude de ceux qui “ont quitté l’opposition pour aller paître dans les prairies beige marron de l’APR, en dévoyant le vote des Sénégalais” qui les ont élus à la tête de certaines mairies. “A quand une véritable loi pour freiner cette hémorragie qui gangrène notre démocratie ?” s’impatiente-t-il. ??

Plusieurs quotidiens se sont également intéressés à la visite rendue par le chef de l’Etat au khalife général des mourides, mardi, à son domicile dakarois. ??”Macky Sall va aménager les alentours de [la mosquée] Massalikoul Djinane”, rapporte Le Soleil. ??”Le chef de l’Etat s’est engagé à refaire les routes qui sont aux alentours de la grande mosquée Massalikoul Djinane”, un édifice appartenant à la communauté mouride, explique le même journal. ??D’autres quotidiens parlent autrement de la visite de Macky Sall auprès de Serigne Sidy Mokhtar Mbacké. ??”Macky Sall [a été] copieusement hué”, rapporte Walfadjri. Mais “ce qui est important pour nous, c’est que le président [de la République] a été bien reçu par le khalife général des mourides”, ajoute Walfadjri, citant un proche de Macky Sall. ??Ce journal, comme s’il s’était passé le mot avec Le Quotidien et Le Populaire, évoque une “visite mouvementée”. ??

Les quotidiens abordent aussi des sujets sociétaux.”Pèlerinage à La Mecque : l’Etat dans un vol de difficultés”, titre Le Quotidien. Il explique : “Un gap de 600 pèlerins resterait à résorber, soit une perte de 650 millions de francs CFA pour l’Etat.”??Le Commissariat général au pèlerinage à La Mecque (Arabie Saoudite) est appelé à résorber “un gap de 600 pèlerins” sur le quota autorisé par les autorités saoudiennes, selon Le Quotidien. ??La Tribune s’intéresse à la Couverture maladie universelle (CMU), une réforme gouvernementale censée faciliter l’accès des populations aux soins de santé. “Un an après son lancement en grande pompe, en septembre 2013, la CMU se heurte à des limites objectives, qui entravent” sa mise en œuvre, écrit ce journal, qui consacre un dossier à cette initiative. ??

Sud Quotidien s’inquiète du “bras de fer qui menace l’Ecole” sénégalaise. La rencontre du ministre de l’Education nationale avec les syndicats d’enseignants, mardi à Dakar, “s’est soldée par un échec”, selon ce journal. ??Concernant la rentrée scolaire, Serigne Mbaye Thiam a choisi la date du 29 septembre et “est resté intransigeant” sur son choix, alors que les enseignants “n’entendent pas rejoindre les classes avant le 1er octobre”, rapporte Sud Quotidien. ??”Il faut savoir raison garder et surtout prendre de la hauteur”, conseille le journal aux enseignants et à leur ministre de tutelle. ??

L’Observateur annonce que “132 bâtiments menacent ruine”, dans le département de Dakar. ??Les effondrements de bâtiments sont devenus “un fléau au Sénégal”, selon le journal, qui en énumère les causes : “le non-respect du Code de l’urbanisme”, “la vétusté de beaucoup de bâtiments”, etc.

 

 

 

Source : APS

 

 

 

 

Comments

comments

Loading...