7641061-11808746Me Souleymane Ndené Ndiaye quitte le parti démocratique Sénégalais Pds. Cette Décision de l’ancien premier ministre de Wade est sans surprise. Pour cause, on le sentait depuis quelques temps plus proche de rompre les amarres avec ses camarades libéraux que de faire partir de la nouvelle déclinaison de leur formation politique. Dans cette interview qu’il nous a accordée l’ex directeur de campagne de Wade en 2012 revient ici sur sa démission de l’Assemblée nationale, du Pds qu´il milite plus de 25 ans et apporte quelques éclaircissements sur son refus catégorique de soutenir Wade lors de la réception d’un prix qu’il avait considéré bidon. Entretien á Dakar avec notre consultant.

Me SOULEYMANE NDENE NDIAYE  VOUS VENEZ DE DEMISSIONNER DU PDS OÚ VOUS MILITEZ DEPUIS VOTRE PRIME JEUNESSE. VOUS COMPTEZ SE PRESENTER AUX ELECTIONS DE 2017 COMME VOUS L’AVEZ D’AILLEURS ANNONCÉ DEPUIS LES DERNIERS JOURS DU PDS EN 2012. QU’EST-CE QUI EXPLIQUE CETTE DEMISSION ?

Oui je viens hélas de prendre la décision de partir du Pds parce que le choix de Karim Wade comme candidat du Pds ne m’offre aucune alternative que de partir. Je ne voudrais pas apparaitre comme une victime, je ne le suis pas. Je prends mes responsabilités. Le Pds a selon des règles savamment orchestrés par Me Abdoulaye Wade secrétaire général du parti et sous ses injonctions choisit Monsieur Karim Wade comme candidat du parti. Ils ne m’ont pas choisi c’est très bien. Je n’ai pas le choix parce que moi M. Karim Wade que je soutiens sur le plan judiciaire ne saurait être mon leader politique. Donc j’ai quitté ce parti pour des raisons personnelles.

POURQUOI VOUS NE VOULEZ PAS ETRE DERRIERE M. KARIM WADE ?

Je ne sais pas pourquoi je dois me mettre derrière lui. Je ne suis pas prêt á me mettre derrière M. Karim Wade. Moi je me mets derrière ceux qui connaissent le pays mieux que moi, ce qui sont mieux formés que moi, ceux qui en savent plus que moi et ceux qui en veulent autant ou plus que moi. Et je pense que Monsieur Karim Wade n’a pas ses compétences.

IL Y’A QUELQUES MOIS VOUS AVEZ DEMISSIONNÉ DE L’ASSEMBLEE NATIONALE. QU’EST-CE QUI VOUS FAISIEZ MAL AU SEIN DE L’HEMICLYQUE ?

L’atmosphère qui règne au sein de l’hémicycle ne me plaisait pas. Le traitement des députés du pouvoir à l’encontre des députés de l’opposition m’agaçait. Parce qu’á chaque fois qu’un député de l’opposition prenait la parole au sein de l’hémicycle ce sont des injures qui fusaient des députés du pouvoir. Les rapports entre députés n’étaient pas des meilleurs au sein de l’Assemblée nationale. Franchement, je me suis dit que j’avais pas ma place au sein de cette arène. Surtout que j’étais obligé de suivre mes collègues du groupe parlementaire libéral même si par ailleurs je n’avais pas la même position qu’eux. Alors je me suis dit aussi longtemps que je restais député à l’Assemblée nationale j’étais obligé de subir ces invectives du pouvoir mais aussi j’étais obligé de suivre de façon aveugle mes frères de parti du groupe libéral. J’ai décidé alors de rendre ma démission pour ne plus avoir à subir ce diktat.

Me SOULEYMENE NDENE NDIAYE VOUS ETES UN HOMME POLITIQUE ATYPIQUE, VOUS ETES TOUJOURS LIBRE ET A CHEVAL SUR LES PRINCIPES. ON SE RAPPELLE VOUS AVIEZ REFUSÉ DE GROSSIR LES RANGS DES LIBEREAUX LORS D’UN PRIX QUE VOUS AVIEZ ESTIMÉ BIDON A VOTRE FRERE SECRETAIRE GENERAL Me ABDOULAYE WADE ?

Absolument. Moi je ne suis pas un suiviste quand on me donne l’occasion de dire non je dis non. Quand je n’ai pas l’opportunité de dire non je me tais et je prends aussi mes dispositions pour que mon opinion soit connue de tout le monde. A l’époque une organisation qui s’appelle FORA avait décidé de primer Me Abdoulaye Wade. Vous saviez tous ce qui était derrière ce prix car nous avions reçu nous mêmes un groupe restreint choisi par Me Wade de recevoir M. Souley Anta Ndiaye pour ne pas le nommer. Quand il nous a exposé le prix, j’ai soulevé quelques questions: J’ai demandé á comprendre pourquoi Me Wade avait-il était choisi ? Qui était membre de cette association qui délivre ce prix ? Et j’ai rappelé que la valeur d’un prix peut dépendre de la valeur de l’organisation qui le décerne ou de la valeur de la personne qui va décerner ce prix ou de la valeur aussi des membres qui composent l’organisation.

Alors j’ai demandé à savoir qui était membre de l’organisation. On m’a parlé d’un ancien député ou sénateur des territoires d’outremer que je ne connaissais pas. Alors j’ai dit que nous autres proches D’Abdoulaye Wade nous avions le devoir de le protéger contre ce genre d’attitude parce que Me Abdoulaye Wade n’avait pas besoin de ce genre de prix. Aujourd’hui tout le ponde convient avec moi que ce prix n’était pas un prix sérieux. Je continue à le penser. En conséquence, j’ai dit que Me Abdoulaye Wade ne devait pas aller recevoir ce prix lá. Je l’ai exprimé haut et fort devant même M. Souley Anta Ndiaye qui était le dirigeant de l’organisation.

 

 

 

BOUDAL NDIATH

JOURNALISTE – CONSULTANT CHEZ AFRICPOST

 

 

Comments

comments

Loading...