Tibou-Biabay-soirée-à-Ourossogui-findannée-2014-6

SENEGAL : TIBOU DIABAYE JEUNE ARTISTE : « JE SUIS VENU APPORTER MA TOUCHE DANS L’EVOLUTION DE LA MUSIQUE SENEGALAISE »

LE JEUNE TIBOU EST ISSU D’UNE GRANDE FAMILLE DE GRIOTS PEULH ORIGINAIRE DU NORD DU SENEGAL. L’ARTISTE A GRANDI DANS UNE ATMOSPHÈRE QUI NE LUI DONNE AUCUNE CHANCE D’ECHAPPER A LA MUSIQUE. APRES DES ANNÉES DE RECHERCHE, TIBOU DIABAYE VIENT DE METTRE SUR LE MARCHE SÉNÉGALAISE UN PRODUIT D’UNE QUALITÉ EXCEPTIONNELLE. LE GRIOT A ANNONCE LA COULEUR. LES MÉLOMANES DE L’ACOUSTIQUE ET DES SONORITÉS AFRICAINES PENSENT QUE CE JEUNE GRIOT EST PARTI POUR ECRIRE UNE BELLE PAGE DE LA MUSIQUE SÉNÉGALAISE. ENTRETIEN DEPUIS DAKAR AVEC NOTRE CORRESPONDANT. 

COMMENT ETES VOUS ENTRE DANS LA MUSIQUE ?

Je suis né dans une famille de griots et qui dit griot, dit art. Dans ma famille, il y´a également beaucoup d’artistes qui jouent le khalam. Je suis né dans une ambiance d’artistes. Mon père n’a jamais voulu que je sois artiste.Tout jeune, mon père m’a initié dans la tradition des griots, je l’accompagnais partout dans le fouta et on nous donnait beaucoup d’argent. Dés le bas âge, mon père m’a initié dans l’art sans le comprendre. Mon grand frère Abou Diabaye est aussi artiste, il m’a beaucoup inspiré. Quand je suis venu à Dakar, j’ai eu la chance de loger chez mon oncle Samba Hawly Seck qui est un grand intellectuel. Samba Hawly Seck m’a beaucoup aidé. Chez lui, c’était la rencontre de grands intellectuels qui m’a beaucoup aidé dans la conception de mes œuvres. D’ailleurs c’est par le biais d’un des amis de mon oncle Samba Hawly seck que je me suis inscrit à l’école nationale des arts du Sénégal pour faire une formation en musique. J’ai fais une formation de 5ans à L’ENA. J’ai beaucoup appris à l’école nationale des arts. J’ai appris la bas comment être leader et je pense que c’est très important.

VOTRE PREMIER ALBUM EST SUR LE MARCHE. VOUS ANNONCEZ DANS L’UNE DES MORCEAUX VOTRE ENTRÉE SUR LA SCÈNE MUSICALE SÉNÉGALAISE. EST CE UNE FAÇON POUR VOUS DE DIRE QUE VOUS ETES VENU POUR ECRIRE L’UNE DES PLUS BELLES PAGES DE L’HISTOIRE DE LA MUSIQUE SENEGALAISE ?

Effectivement, je viens d’annoncer mon arrivée sur la scène musicale sénégalaise, après avoir passé plus d’une dizaine d’années à faire des recherches sur la musique et sur la tradition peulh et sénégalaise en générale. J’ai sillonné presque tout le fouta. J’ai rencontré des sages dans le fouta pour apprendre. Je viens de mettre sur le marché un premier album qui s’appelle « ABDOULAYE ». Dans ce premier album j’annonce l’arrivée d’un jeune gawlo sur la scène musicale sénégalaise. J’annonce également l’arrivée d’un artiste qui veut apporter sa touche dans l’évolution de la musique sénégalaise.

LA PROMOTION DE L’ALBUM.

L’Album est sur le marché depuis presque deux mois. Nous faisons sa promotion depuis quelques temps. Nous avons fait des émissions dans beaucoup de radios et de télévision sénégalaises. Je remercie beaucoup ceux qui m’ont aidé dans la production et la promotion de l’album. Mes sincères remerciements à l’endroit de ABDOULAYE ELIMANE DIA qui a produit cet album. Je suis vraiment fier de lui. Je remercie particulièrement mon ami et manager Baila Bassoum. Il a beaucoup fait dans la promotion de l’album j’en suis vraiment reconnaissant. Nous allons continuer la promotion .D’ailleurs nous comptons organiser un grand dîner et inviter nos fans pour une soirée de lancement et de dédicaces.

BOUDAL NDIATH
JOURNALISTE – CONSULTANT CHEZ AFRICPOST

Comments

comments

Loading...