dkrwashington

Le Sénégal et les Etats-Unis d’Amérique ont signé mardi à Dakar le prolongement des accords de financement pour la période 2015-2020 d’un montant global 465,736 millions de dollars soit environ 232,868 milliards F CFA, a appris l’APS.

Ces accords ont été paraphés par Amadou Ba, ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, et James Zumwalt, ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Sénégal, en présence de Susan Fine, directrice de l’USAID.

Dans le montant global de 232,868 milliards F CFA, 110 milliards sont destinés à la santé, 76,106 milliards de F CFA à la croissance économique, 38 milliards F CFA à l’éducation et 8,762 milliards F CFA à la démocratie et la bonne gouvernance, a précisé le ministre sénégalais de l’Economie dans son discours dont l’APS a obtenu copie.

Il a rappelé que les relations bilatérales entre les deux pays remontent en 1961 avec la signature du premier Accord d’assistance économique, financière et technique le 13 mai 1961 à Washington.

’’Depuis cette date, elles se sont renforcées avec la signature de plusieurs autres accords de financement dont le cumul est estimé à 1 095 milliards de FCFA en 2014’’, a relevé Amadou Ba.

Le Sénégal et l’USAID ont signé quatre accords d’assistance le 27 septembre 2010 dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la croissance économique et de la démocratie, et de la bonne gouvernance, a rappelé le ministre.

’’En acceptant d’étendre jusqu’en 2020 ces accords qui arrivent à échéance le 27 septembre 2015, l’USAID a voulu aligner ses interventions sur le Plan d’actions prioritaires (PAP) 2014-2018 défini par le gouvernement du Sénégal’’, a-t-il dit, soulignant que l’USAID a compris ‘’l’importance que revêt le Plan Sénégal émergent (PSE) …’’

Amadou Ba a relevé qu’entre 2010 et 2015, 437,557 millions de dollars us soit environ 218,778 milliards F CFA ont été mobilisés équivalant à un taux de décaissement de 94,3% pour le financement des quatre secteurs prioritaires du programme : santé, éducation, croissance économique, démocratie et bonne gouvernance.

APS

Comments

comments

Loading...