9d232fe10819aa1647f0aee610508837_XLLe Président Macky Sall a reçu vendredi dernier à Dresde, en Allemagne un prix pour son combat pour la démocratie et la paix.

La ville de Dresde, à l’Est de l’Allemagne, a accueilli vendredi dernier le président de la République du Sénégal, Macky Sall. Cette ville qui fait l’actualité depuis quelques mois du fait d’une manifestation contre l’Islam organisée chaque lundi par le mouvement Pegida (qui lutte contre l’islamisation de l’Europe) a décerné au Président Sall un prix pour couronner son combat pour la démocratie et la paix. 

C’est au cours d’un très célèbre bal annuel à l’Opéra Semper (Semperoper) de Dresde qui est l’une des chefs d’œuvre de l’art baroque, que M. Sall a reçu son prix, la médaille Saint Georges. Une distinction qui, aux yeux des organisateurs, est une récompense pour la démocratie, la paix au Sénégal. Certains des intervenants comme le représentant du Pape François et le président du conseil des musulmans d’Allemagne ont mis surtout l’accent sur l’exemple du Sénégal qui est un pays où musulmans et chrétiens cohabitent dans la paix et la tolérance. Des propos qui n’ont pas manqué de réjouir Macky Sall. Il a indiqué que ce prix constitue un signe d’encouragement pour apporter sa contribution dans l’élimination du dragon qui secoue actuellement le monde et restaurer la paix. «Cet évènement est de ceux dont le monde a besoin pour favoriser la fraternité humaine, et faire honneur à la diversité des cultures et des civilisations. C’est un acte de reconnaissance et de réconciliation. Ce prix je le vois surtout comme l’expression de notre attachement commun à la paix et à l’amitié entre les peuples. Notre amitié résiste au changement du temps. J’apporte surtout un message d’amitié et d’ouverture et un appel à la coexistence pacifique et au respect de la diversité», dit-il.

10714390_1571731726374633_7756227380142988658_o

Le chef de l’Etat sénégalais est revenu sur la cohabitation pacifique entre musulmans et chrétiens au Sénégal. Et comme exemple, il cite le premier Président Léopold Sédar Senghor qui, selon lui, était doublement minoritaire par son appartenance ethnique et religieuse. «Le Sénégal est un pays musulman à 95%. Chez nous la vie de tous les jours, les choix politiques et la conduite des affaires publiques transcendent les considérations ethniques et religieuses. C’est grâce à cette harmonie que le Président Senghor a toujours bénéficié du soutien de ses compatriotes musulmans pour diriger le Sénégal pendant 20 ans avant de quitter volontairement le pouvoir», ajoute-t-il.

Tout en remerciant les organisateurs pour le choix porté sur lui, sur le Sénégal, Macky Sall a salué aussi «l’esprit d’ouverture» du peuple allemand. Selon lui, les Allemands sont attachés au vivre ensemble dans le respect des valeurs, des cultures et des civilisations. «Je salue ce choix du peuple allemand», lance-t-il sous une salve d’applaudissements. Il a appelé aussi à combattre la violence et l’extrémisme qui menace la paix dans le monde. «En ces temps de confusion, jamais l’idéal de paix et de fraternité n’a été aussi menacé par l’ignorance, la peur et le mépris culturel qui élèvent des murs de séparation entre les peuples et les communautés. Comme ce soir, refusons pour toujours le choc des civilisations. Comme ce soir, privilégions toujours la voix du dialogue. Il faut célébrer nos valeurs partagées et accepter nos différences et respecter chacun dans sa foi et ses croyances. Vivre ensemble c’est prévenir et combattre avec la même fermeté la violence sous toutes ses formes. En agissant ainsi, nous écarterons la menace», explique M. Sall.

Le bal a été aussi rythmé par les prestations des artistes Baba Maal, Youssou Ndour et Viviane Ndour. Avant Macky Sall, des personnalités comme Vladimir Poutine et Michael Jackson ont reçu ce prix.

 

  Mamadou Diallo á Dresde

Comments

comments