10614114_1533908213490318_4589466398798891469_nLes pays les plus puissants du monde se réuniront les 07 et 08 juin au château d´Elmau en région bavaroise prés de Munich sous l’égide de la chancelière allemande Angela Merkel. La chanceliére avait envoyé son représentant personnel dans plusieurs pays pour la préparation d´un tel Sommet.

DruckAngela Merkel, a certainement renouvelé l’amitié de son pays pour le Sénégal, en envoyant son représentant personnel dans ce pays. Günter Nooke, l’envoyé de Mme Merkel a notifié des pays africains comme le Sénégal, le Liberia, l´Afrique du Sud, le Nigéria, l´Ethiopie et la Tunisie le rendez-vous des pays les plus riches du monde (Etats-Unis, Japon, Allemagne, France, Grande Bretagne, Italie et Canada, en plus de l’Union européenne). Le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, en qualité de président du Nepad, le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique, ce vieux projet qui semble susciter aujourd’hui les autorités allemandes un regain d’intérêt a été prié de prendre part á la rencontre mondiale. C´est son deuxiéme voyage pour l´année 2015 en terre allemande. Fin janvier, le Président Sénégalais avait réçu le prix pour la paix et le dialogue entre les peuples á l’occasion du 10ème « Semper Opernball de Dresde.

Depuis quelques années, des dirigeants africains sont invités au G8, pour discuter du soutien à apporter au continent sur la voie du développement économique, des réformes, de la paix et de la sécurité. Le Nigéria vient d’élire démocratiquement un nouveau président. L’Afrique du Sud devient un habitué de ce forum en tant que puissance économique émergente, au même titre que le Brésil ou l’Inde. L’Ethiopie et la Tunisie comptent aussi parmi les appelés. La liste est complétée par l’Union africaine. Le Sénégal, l’Ethiopie, le Nigéria ou encore le Libéria ne seront pas à leur première participation au G7. En 2011, la France, hôte du G8, avait exceptionnellement invité les présidents Alassane Ouattara de Côte d’Ivoire, Alpha Condé de Guinée, et Mahamadou Issoufou du Niger. Une manière d’adouber ces chefs d’Etat nouvellement arrivés au pouvoir à la suite d’élections, même si le cas ivoirien nourrit encore la polémique aujourd’hui.

La chancelière Angela Merkel a présenté le 19 février 2014 au Conseil des ministres les priorités de la présidence allemande du G7 pour 2015.

Économie mondiale et politique étrangère

Les grandes questions économiques mondiales, la politique étrangère et de sécurité et la politique d’aide au développement seront au cœur des préoccupations. Le G7 préparera également deux grandes conférences des Nations unies : le sommet de Paris sur le climat (COP 21) et le sommet sur l’Agenda du développement post-2015.

En matière économique, « le G7 plaidera en faveur de conditions stables à long terme permettant une croissance dynamique et durable ainsi qu’une évolution positive sur les marchés du travail », a précisé le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert.

« Il sera question de stabilité budgétaire, de l’ouverture des marchés mondiaux, de la création d’un environnement économique favorable à l’investissement et du bon fonctionnement des marchés du travail ». Le G7 plaidera « pour le renforcement du commerce international ». Enfin, la régulation des marchés financiers demeure une priorité du gouvernement allemand.

D’autre part, « en raison du grand nombre de foyers de crise politique qui existent actuellement dans le monde, le G7 prendra aussi certainement des engagements communs dans le domaine de la politique étrangère et de sécurité », a ajouté M. Seibert.

Environnement, santé, développement, femmes

La présidence allemande souhaite, par ailleurs, mettre l’accent sur quatre thématiques particulières :

  • la protection de l’environnement (protection des environnements marins, utilisation efficace des ressources),
  • la santé (résistance aux antibiotiques, maladies négligées liées à la pauvreté, épidémie d’Ebola),
  • la question des normes dans les chaînes de distribution et de livraison,
  • le renforcement du rôle des femmes.

Comme tous les ans, la deuxième journée du sommet du G7 ouvrira ses portes aux dirigeants africains afin de soutenir l’Afrique sur la voie du développement économique, des réformes, de la paix et de la sécurité. Enfin, la chancelière souhaite favoriser un large dialogue du G7 avec la société civile. Avant la tenue du sommet annuel, elle ira à la rencontre de scientifiques, d’entrepreneurs, de syndicalistes, de représentants d’organisations non gouvernementales et de jeunes des différents pays du G7.

Les 14 et 15 avril dernier, Frank-Walter Steinmeier, le ministre allemand des affaires étrangéres avait reçu à Lübeck ville située á 80 km de Hambourg ses homologues du G7, ainsi que la chef de la diplomatie européenne. Cette réunion ministérielle est le précurseur du sommet de juin. Des milliers de manifestants sont attendus au Sommet. Et la police s’y prépare.

Africpost

 

Comments

comments

Loading...