vetalienPour fondre de deux-trois kilos cet été, devenez végétalien. C’est un peu le message véhiculé par une étude taïwanaise présentée dans la revue Journal of General Internal Medicine.

Le véganisme est un mode de vie consistant à ne consommer aucun produit issu des animaux ou de leur exploitation. Etape plus poussée que le végétarisme, l’alimentation végétarienne exclut de l’assiette viande, poissons, crustacés, mollusques, mais aussi tout produit (transformé ou pas) issu de l’animal tel que le lait, la gélatine, les œufs.

Le Dr Ru Yi Huang de l’Hôpital de Taiwan a comparé les résultats de 12 essais contrôlés sur différents régimes, dont végétariens, végétariens et d’autres méthodes amincissantes (comme le régime Ztkins sans glucides). En tout, 1151 personnes ont suivi un régime pendant 9 à 74 semaines.

A la fin de l’expérience, il est apparu que celles qui avaient mangé végétalien ou végétarien avaient perdu 2 kilos de plus en moyenne que celles qui avaient pu continuer à manger de la viande et du poisson. La supériorité en matière de minceur du végétalisme sur le végétarisme a été démontrée puisque les végétariens ont perdu plus de poids (2,52 kilos) que les végétariens.

Privilégier les aliments à IG bas

La raison de cette différence reposerait sur le choix des aliments présents dans les menus végétariens  céréales complètes, fruits et légumes riches en fibres solubles et aliments non transformés. Ceux-ci favoriseraient la perte de poids car leur index glycémique bas (IG bas) préviendrait les pics de glycémie, explique le docteur Ru-Yi Huang de l’hôpital E-Da de Taiwan. Les aliments à IG bas, à digestion plus longue, rassasient plus longtemps et retardent la sensation de faim et les envies de grignotage.

Plusieurs travaux ont souligné l’intérêt des aliments à faible index glycémique pour maintenir ou perdre du poids mais aussi pour réduire le risque de diabète, d’infarctus et de cancers.

Africpost

 

Comments

comments

Loading...