kagame_indep

Les sénateurs rwandais ont adopté mardi à leur tour, après les députés, une modification de la Constitution permettant au président Paul Kagame de se représenter en 2017 et de potentiellement diriger le pays jusqu’en 2034.
Le Sénat a voté, dans les mêmes termes que l’Assemblée le 29 octobre, les nouveaux articles 101 et 172 qui sont donc définitivement adoptés. Le nouvel article 101 fait passer de cinq à sept ans le mandat présidentiel et en limite le nombre à deux. Mais le nouvel article 172 autorise “le président en exercice” à briguer un nouveau septennat en 2017, et à être réélu ensuite pour deux quinquennats, conformément à l’article 101.

Africpost

Comments

comments

Loading...