JKK-discours-300x226Kinshasa 29/06. Le Président Joseph Kabila Kabange a affirmé, lundi, dans son message à la nation, que la date du 30 juin est avant tout un renouvellement de l’engagement à préserver l’unité nationale, à garantir l’indépendance nationale et à sauvegarder l’intégrité territoriale. « Cet engagement concerne également la protection de notre écosystème pour l’avenir de nos enfants et de nos petits enfants », a-t-il dit, ajoutant que la RDC est le bien le plus précieux pour les Congolais et « dans cette optique, la paix, la sécurité et la stabilité s’imposent à nous comme un impératif non négociable ».

Il a rendu un hommage mérité aux éléments des Forces armées de la RDC (FARDC), de la Police nationale congolaise (PNC) et des services de sécurité engagés dans les opérations de restauration de la paix dans certaines contrées de la RDC, notamment à Beni dans le Nord Kivu, et en Ituri, en Province Orientale, offrant ainsi à ces populations longtemps meurtries par les conflits armés, les perspectives d’un havre de paix.

Il a recommandé à cette occasion que ceux-ci méritent reconnaissance, respect et le soutien de tous. Conscient de cette exigence de paix et de sécurité, le Chef de l’Etat a initié des consultations avec la classe politique et les forces vives de la nation en vue de faire aboutir de manière consensuelle le processus électoral apaisé confronté actuellement à certains défis dont le calendrier électoral global, le financement dudit processus, l’enrôlement de nouveaux majeurs et la sécurisation des élections.

C’est dans ce cadre qu’il a engagé la classe politique (majorité et opposition), la société civile à convenir des voies et moyens de surmonter les différents obstacles en vue de parvenir à des élections libres, transparentes et apaisées.

Le Chef de l’Etat a indiqué que bientôt les consultations vont se terminer et qu’il prendra des décisions pertinentes pour sauvegarder « ce qui nous est cher », notant que la majorité des délégations consultées s’est prononcée en faveur de la tenue du dialogue national.

ACP

Comments

comments

Loading...