0,,16085371_303,00

Thomas Lubanga et sa défense souhaitaient que le premier jugement rendu en mars 2012 soit annulé. Motif invoqué: le non respect des droits de l’accusé à un procès équitable. Mais les juges de la chambre d’appel de la CPI n’ont pas exaucé ce voeu. Thomas Lubanga reste donc coupable de crimes de guerre et d’enrôlement d’enfants. La peine de 14 ans de prison confirmée, la cour va désormais consulter la défense de l’ex chef de guerre pour trouver un pays où il va purger le reste de sa peine.

Prochaine étape, la réparation

Devant la cour cependant, la procédure n’est pas complètement éteinte. Les juges doivent encore statuer sur un autre recours concernant les procédures applicables en matière de réparation. La réparation, un volet important aux yeux des défenseurs des droits de l’homme.

Des centaines de personnes ont péri dans les atrocités reprochées à Thomas Lubanga et ses hommes. Thomas Lubanga qui est en détention depuis 2006 devrait séjourner encore six années derrière les barreaux.

 

 

Africpost 

Comments

comments

Loading...