078_2

L’ONU a publié, lundi 7 juillet 2014, son rapport annuel sur les objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Le rapport 2014 montre que l’Afrique subsaharienne progresse lentement vers les objectifs fixés par l’ONU (Organisation des Nations unies) et qu’elle risque de ne pas les atteindre tous avant fin 2015. L’ONU souligne certains progrès, mais il reste de grandes difficultés, notamment dans le domaine de l’extrême pauvreté, du logement et de la faim.

Quels sont les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD)??

En 2000, les 189 États membres de l’ONU (Organisation des Nations unies) ont adopté les huit Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) à réaliser d’ici décembre 2015. «Les objectifs du Millénaire étaient un engagement à défendre les principes de la dignité humaine, de l’égalité et de l’équité et libérer le monde de l’extrême pauvreté », a déclaré Ban Ki-moon, secrétaire général de l’ONU lors de la présentation du rapport 2014.

Les OMD sont les suivants?: diminuer de moitié l’extrême pauvreté et la faim dans le monde?; assurer l’éducation primaire pour tous?; promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes?; réduire la mortalité infantile et post-infantile; améliorer la santé maternelle?; combattre les maladies transmissibles comme le sida et le paludisme?; préserver l’environnement et notamment améliorer l’accès à l’eau; mettre en place un partenariat pour le développement. Ils sont divisés en différents sous-objectifs.

Que dit le rapport 2014??

Le rapport met en avant la réalisation de plusieurs cibles contenues dans les OMD. L’extrême pauvreté dans les régions en développement, définie par un revenu inférieur à 1,25 dollar par jour (91 centimes d’euro), a ainsi été divisée par deux entre 1990 et 2010. Même chose pour le nombre de personnes dépourvu d’un accès à l’eau potable.

En termes d’éducation, l’égalité des sexes s’est nettement améliorée dans l’enseignement primaire et le taux de scolarisation a progressé pour atteindre une moyenne de 90 % sur l’ensemble des régions en développement (contre 96 % pour les régions développées). La moitié des 58 millions d’enfants non scolarisés vivent dans une zone de conflit.

En outre, les efforts menés dans la lutte contre le paludisme et la tuberculose ont permis d’épargner des millions de vies. Les OMD à ce sujet semblent atteignables, selon le rapport.

Qu’en conclut l’ONU??

Le rapport met en garde la communauté internationale. Les experts estiment que certains objectifs deviennent difficiles à atteindre. « Les chances s’amenuisent d’atteindre d’ici à 2015 certaines cibles liées à des problèmes en grande partie évitable et pour lesquels des solutions existent comme la réduction de la mortalité maternelle et infantile et un plus large accès à des services d’assainissement.»

La mortalité infantile a presque été divisée par deux depuis 1990 mais cette diminution reste éloignée de l’objectif de réduction de 66 % imposée par l’ONU. De même, si la proportion de personnes sous-alimentées des régions en développement est passée de 24 % en 1990-1992 à 14 % en 2010-2012, la cible de l’ONU est quant à elle fixée à 12 %.

Les moyennes des régions en développement sont souvent freinées par quelques régions en particulier et notamment par l’Afrique subsaharienne qui accuse un retard conséquent. Par exemple, la proportion de personnes sous-alimentées est passée de 33 % de la population à 25 %, loin des 16,5 % à atteindre. La proportion de personnes vivant dans l’extrême pauvreté était de 48 % en 2010 alors qu’elle devrait être de 28 % dans cinq ans.

L’Afrique subsaharienne souffre notamment de la présence de conflits qui limite l’accès à l’éducation mais aussi de la baisse de l’aide publique au développement. En 2013, cette aide a atteint un record avec 134,8 milliards de dollars (98 milliards d’euros) distribuées. Mais l’Afrique en a moins bénéficié qu’auparavant puisque l’aide accordée à ce continent a diminué de 5,6 %.

Quelle suite après 2015??

La date butoir pour réaliser les OMD a été fixée à la fin de l’année 2015. Les États membres de l’ONU étudient déjà un plan plus large d’objectifs de développement mondiaux, sur lequel les dirigeants se prononceront en septembre 2015.

Néanmoins avant de passer à l’étape suivante, le rapport insiste sur l’importance d’atteindre les OMD pas encore réalisés. Ban Ki-moon a souligné que les efforts déployés aujourd’hui sont « cruciaux pour établir des bases stables pour nos actions en faveur du développement après 2015 ».

Anaïs Brosseau

 

Comments

comments