Interview  avec Mme Seynabou Ndoye SENE, Responsable citoyenneté et Partners in Learning à Microsoft Afrique de l’Ouest et du Centre.

Le mardi 28 Janvier 2014 à Passy dans la Région de Fatick, Microsoft procédera au lancement de Daral, une application technologique dotée d’une plateforme web-sms pour lutter contre les vols et les maladies de bétails. A la veille de cette cérémonie, nous avons rencontré Mme Seynabou Ndoye SENE Responsable Citoyenneté et Partners in Learning à Microsoft Afrique de l’Ouest et du Centre. Dans cet entretien, elle explique le projet et les temps forts de la manifestation de demain à Passy.

 

Demain 28 Janvier 2014 à Passy, Microsoft procède au lancement de Daral, une nouvelle technologie destinée à la gestion du bétail. Pouvez-vous dire un mot sur Daral

Le projet Daral est issu d’une coopération entre Microsoft, Coders4Africa et le gouvernement du Sénégal, notamment le Ministère de l’Elevage. Il vise à mettre en place un système pour soutenir les éleveurs dans la lutte contre les maladies du cheptel et le vol de bétail en permettant l’identification et la traçabilité du bétail, et en facilitant la communication entre les différents acteurs par les notifications et alertes SMS.

Comment est né ce projet ?

L’idée de faire appel à Microsoft pour créer une application pour les éleveurs émane de M. Amadou Sow, jeune commerçant et éleveur, qui en a ressenti la nécessité après la terrible épizootie de peste équine qui a frappé le Sénégal et les conséquences néfastes des vols de bétail. Sur la base d’un partenariat liant Microsoft et Coders4Africa, l’idée de M. Sow a fait l’objet de plusieurs séances de travail durant trois mois à Dakar. Amadou Sow a su, à l’occasion, communiquer son enthousiasme et sa passion à l’équipe des développeurs Mansour Fall, Amdane Samb, Sokhna Sagna et Sada Sow- sous la supervision de M. Léger Djiba – qui ont pu ainsi concrétiser son idée en conciliant les besoins exprimés par les éleveurs et les exigences techniques. C’est ainsi que le logiciel Daral a vu le jour pour le projet du même nom. Il faut noter que la prise en charge de ce projet s’inscrit dans le cadre de l’initiative 4Afrika et de plusieurs programmes de Citoyenneté de Microsoft afin de promouvoir l’emploi et l’entreprenariat des jeunes, l’innovation, l’accès à la technologie et la modernisation des gouvernements.

Pensez-vous que cette technologie peut impacter positivement le secteur pastoral ?

Daral est vraiment l’illustration que la technologie peut venir secours de tous les secteurs d’activités, en l’occurrence des éleveurs sénégalais et du gouvernement du Sénégal à travers son Ministère de l’Elevage. Le secteur de l’élevage manque de données statistiques. Selon les estimations dont disposent Microsoft, la phase pilote va toucher près de 8.000 éleveurs professionnels (ceux qui possèdent plus de 10 têtes de bétail) et 15.000 éleveurs domestiques (entre 1 et 10 têtes de bétail).

Sur le plan technique, il faut préciser que les tests et études de faisabilité ont déjà été exécutés avec succès et toute la logistique est en place. La phase pilote va se dérouler dans la région de Fatick et une partie de la région de Kaolack, plus précisément dans les zones de Passy, Ndiaffat, Ndoffane, Wack Ngouna, Sokone, Djilor, Lat Mingué, Ndramé Escale, Karang et Toubacouta.

Nous avons déjà présenté l’application à certaines organisations et associations d’éleveurs, mais nous avons aussi sensibilisé les étudiants et les élèves qui sont issus du monde rural et des zones-cibles à soutenir leurs parents éleveurs.

La phase pilote va démarrer officiellement ce mardi 28 janvier avec la cérémonie de lancement qui aura lieu au Daral de Passy, dans la région de Fatick.

A quoi faut-il s’attendre précisément à cette cérémonie de lancement ?

Lors de ce lancement officiel, nous procéderons au déploiement effectif de l’application Daral développé avec les technologies Microsoft. Les développeurs qui ont travaillé sur le projet présenteront le logiciel et son utilisation à l’ensemble des distingués invités, des éleveurs et de toutes les populations de la zone.

Je profite de l’occasion pour remercier l’ensemble des partenaires qui ont participé à ce projet à savoir Coders4Africa, Synapse Center qui a incubé les jeunes développeurs, M. Abdoul Aziz Mbaye Conseiller Spécial du Président en TIC, et le Ministère de l’Elevage à travers Madame Aminata Mbengue Ndiaye pour son efficacité et son engagement auprès des éleveurs, ce qui nous a permis d’avancer rapidement et de toucher les zones cibles ; et toutes les entités gouvernementales et publiques. Sans oublier les médias qui nous aident à relayer notre message auprès des différents acteurs du secteur de l’élevage.

Un dernier mot ou un appel à lancer ?

 En février dernier, lors du lancement de l’initiative Microsoft4Afrika, Microsoft avait annoncé à toute l’Afrique que l’innovation et la technologie pouvait transformer l’Afrique et apporter des solutions au chômage des jeunes. Daral, une application développée par des jeunes sénégalais dont nous faisons le lancement ce mardi 28 Janvier  2014 est la preuve de cette conviction. Je voudrais lancer un appel à tous les jeunes, à toutes les autorités du Sénégal à nous rejoindre à Passy pour assister au lancement de Daral. A Microsoft, nous croyons au potentiel des jeunes et nous croyons à la puissance de la technologie comme outil pour accélérer le développement du continent africain.

Rendez-vous le mardi 28 Janvier inchAllah à Passy.

Comments

comments