000_Mvd6651645Le président français, François Hollande et le ministre des Affaires étrangères et futur président de la COP21 Laurent Fabius ont tenu à inviter tous les chefs d’État et de gouvernement à l’ouverture de la Conférence le 30 novembre, afin d’insuffler un élan politique avant de laisser place aux négociations, d’abord au niveau technique puis au niveau ministériel. Au 28 novembre, 150 chefs d’État et de gouvernement ont répondu positivement à cette invitation. Cette participation fait de la COP21 l’une des plus importantes conférences diplomatiques jamais organisées en dehors des assemblées générales des Nations unies à New York. « C’est inédit » pour la France a déclaré Laurent Fabius.

La journée débutera par l’ouverture officielle de la Conférence à 10h avec l’élection de Laurent Fabius comme président de la COP21 par les 196 parties. Au même moment, les chefs d’État et de gouvernement seront accueillis sur le site du Bourget par le président de la République François Hollande et le Secrétaire général des Nations unies Ban Ki-Moon.

La séquence officielle des chefs d’État (« Leaders Event« ) commencera à 11h avec les allocutions de François Hollande, Ban Ki-Moon et Laurent Fabius. Après la photo de famille, chacun des 150 chefs d’État et de gouvernement prononcera un brève discours. Bien que les invitations aient été envoyées par la France, l’ordre de passage se fait selon les règles des Nations unies en la matière c’est ordre protocolaire et ordre de réception des réponses à l’invitation.

Étant donné le nombre important de chefs d’État présents, les déclarations seront prononcées en simultané dans les deux salles plénières du Centre de conférence, surnommées « Seine » et « Loire », de 12h à 13h15. Un déjeuner sera ensuite offert par le président de la République et le président de la COP21. Puis les discours reprendront vers 14h45 jusqu’à la fin de la journée.

François Hollande participera dans l’après-midi à trois évènements (side events) :

à 16h : lancement de l’initiative « Mission Innovation » (« Clean Tech ») en présence de Barack Obama et de Bill Gates. Il s’agit de l’engagement des États à doubler leurs budgets de Recherche et Développement d’ici 2020 et des investisseurs privés à augmenter leurs propres investissements. Elle est menée en lien avec la Maison Blanche et le Département de l’Énergie dirigé par Ernest Moniz et Bill Gates.

à 17h : lancement de l’ »Alliance Solaire » co-présidé par le Premier ministre Narendra Modi et le président de la République François Hollande. Il s’agit d’une plate-forme commune de coopération entre les pays riches en ressources solaires et porteurs du projet : Brésil, Pérou, Ethiopie, île Maurice, Nigeria, Pays-Bas, Indonésie, EAU et îles Fidji.

à 18h : « panel sur le prix du carbone » présidé par la Banque mondiale et le FMI, en présence notamment du président américain et du président chinois. Cet évènement permettra aux leaders mondiaux engagés d’appeler leurs pairs à se joindre à eux pour une tarification du carbone à l’échelle internationale. Ce sera la première fois que des dirigeants de ce niveau seront réunis sur ce sujet.

Le président américain Barack Obama retrouvera François Hollande pour un dîner à l’Élysée.

JOURNÉE DU 29 NOVEMBRE : OUVERTURE DE L’ADP

À 17 heures, ouverture anticipée des négociations à la demande des deux co-présidents de l’ADP*, Ahmed Djoghlaf (Algérie) et Daniel Reifsnyder (États-Unis), pour « permettre un meilleur usage possible du temps très limité dont disposent les délégués pour finaliser le projet d’accord ».

JOURNÉE DU 30 NOVEMBRE: LE TEMPS DES CHEFS D’ÉTAT ET DE GOUVERNEMENT

À 10h, le ministre des Affaires étrangères et du Développement international Laurent Fabius sera officiellement investi du rôle de Président de la Conférence des parties puis séquence politique avec les allocutions des 147 chefs d’État qui ont répondu à l’invitation du président de la République François Hollande et de Laurent Fabius.

SEMAINE DU 1er AU 6 DÉCEMBRE

MARDI 1er AU VENDREDI 4 DÉCEMBRE : les négociateurs des 196 parties négocient le futur accord au sein du groupe de travail de l’ADP. Les travaux seront conduits sous l’autorité des deux co-présidents de l’ADP.

Parallèlement, des organes subsidiaires de mise en œuvre (SBI) et de conseil scientifique et technologique (SBSTA) poursuivent leurs travaux sur les aspects plus techniques (suivi de la mise en œuvre des politiques climatiques actuelles, notamment dans le cadre du protocole de Kyoto, etc).

SAMEDI 5 : clôture des travaux conduits par les co-présidents de l’ADP qui transmettent à la présidence française un projet de texte, fruit du résultat des négociations de cette première semaine.

SEMAINE DU 6 au 11 DÉCEMBRE

C’est durant cette deuxième semaine que la France assure pleinement la présidence de la COP21. Menées par les ministres de l’Environnement ou des Affaires étrangères ou les négociateurs en chef, les 196 délégations reprendront les négociations sur le texte transmis le samedi 5 décembre. La Présidence française proposera alors aux 196 parties les modalités de poursuite des travaux, après consultation des parties et en tenant compte des résultats de la première semaine.

LUNDI 7 et MARDI 8 : discours des ministres et poursuite des travaux sur le projet d’accord.

MERCREDI 9 : conclusions des négociations afin d’effectuer les vérifications légales et linguistiques du texte de l’accord dans les 6 langues de l’ONU (anglais, arabe,  chinois, espagnol,  français et russe).

JEUDI 10 : adoption des décisions.

VENDREDI 11 : adoption de l’accord de Paris. Il n’est pas prévu de signature de cet accord le jour même mais début 2016, lors d’une cérémonie qui serait organisée par le Secrétaire général des Nations unies.

Africpost

 

 

Comments

comments

Loading...