Olusegun-Obasanjo-pointing-meetingSelon l’ancien Chef d’Etat Nigérian, certaines filles sont déjà enceintes tandis que d’autres n’auront plus la chance de rejoindre leurs différentes familles.

L´ex Président nigérian, Olusegun Obasanjo a accordé une interview le jeudi dernier á la radio BBC. Dans son entretien avec les journalistes, Obasanjo a blâmé le régime d´Abuja de ne pas lui donner le feu vert pour entrer en contact avec les ravisseurs des 176 lycéennes pour leur libération. Interrogé s´il avait des possibilités d´entrer en contact avec les islamistes, Obassanjo a déclaré que “J´ai les moyens pour avoir accès á Boko Haram mais je n´ai pas reçu le feu vert”.

Et concernant la situation actuelle des filles enlevées qui seraient dans les mains des groupes séparés, Obasanjo a fait croire que “Je crois que certaines d´entre elles ne reviendront plus jamais…. certains vont donner naissance á des enfants pour les membres de Boko Haram”.

Certaines filles qui ont eu la chance de s´échapper des islamistes, ont été interrogées par le Gouverneur de l´Etat du Bornou. L´une d´elles a relaté que pendant tout son séjour dans le camp du Boko Haram, elle s´est faite violer quinze fois par jour par quinze différentes personnes. 

Deux mois après leur enlèvement, le monde entier se mobilise pour les retrouver. L´armée nigériane a même á un moment, déclaré avoir localisé leur cachette mais jusque´á ce jour, les filles restent introuvables. Et différentes campagnes “bring back our girls” diminuent avec le temps. 

En mai dernier, le Président Obasanjo avait déclaré avoir été en contact avec les islamistes, mais le Gouvernement nigérian n´a surement pas voulu des négociations avec la secte. 

Cameroon-Info 

Comments

comments

Loading...