La Mauritius Commercial Bank (photo) a lancé, le 3 février, un fonds dédié à l’investissement dans les obligations en devises locales émises par les Etats africains et les entreprises opérant sur le continent. 

Ce fonds lancé par MCB Capital Market, une division du groupe MCB, a pour objectif de tirer profit du dynamisme des marchés obligataires africains et de la forte croissance qu’enregistre le continent pour générer des retours sur investissements importants au profit des investisseurs. Les promoteurs du MCB Africa Bond Fund visent à la fois les investisseurs locaux et étrangers, leur donnant la possibilité de faire des placements d’un montant minimum de 30 000 dollars. 

«Le MCB Africa Bond Fund est l’un des rares fonds existants à Maurice qui offre l’opportunité aux investisseurs d’être exposés à l’évolution du marché des obligations en Afrique. Nous somme très excités par le lancement d’un tel fonds », a déclaré Rony Lam, directeur général de MCB Capital Markets, lors d’une conférence de presse. 

M. Lam a également indiqué que les opportunités de croissance en Afrique sont réelles et que les investisseurs sont de plus en plus nombreux à se tourner vers les marchés africains pour leurs placements. «L’aversion qu’on démontrait dans le passé à l’égard de l’Afrique a disparu. Il y a aujourd’hui une multiplicité de fonds globaux qui se tournent vers ce continent», a-t-il dit. 

Pour sa part, le directeur général adjoint de MCB Investment Management Ltd, Dean D’Sa, a fait savoir que par le passé les conditions macroéconomiques en Afrique n’étaient pas aussi attrayantes alors que les coûts des transactions étaient jugés trop élevés. «La situation à changé. Les taux de rendements sur les investissements dans les obligations sont satisfaisants et compensent adéquatement les investisseurs pour les risques additionnels qu’ils prennent», a-t-il souligné. 

Les promoteurs du MCB Africa Bond Fund ont établi une liste de 12 pays africains offrant des taux de rendements élevés sur les obligations en devises locales. 

Les performances en termes de taux de rendement sur les placements dans les obligations d’État pour une période de cinq ans varient comme suit: Ghana (19,74%), Zambie (15,67%), Égypte (12,86%), Nigeria (13,27%), Ouganda (14,52%), Kenya (11,08%), Namibie (7,76%), Afrique du Sud (6,44%), Tunisie (6,31%), Botswana (4,54%), Maurice (5,78%), Maroc (4,27%).

Agence Ecofin

Comments

comments

Loading...