Le député Mohamed Mahmoud Ould Seyyidi a remporté la présidence du parti de l’opposition avec 79.8% des voix et dirigera le parti de 2017 à 2022.

Le Rassemblement national pour la Réforme et le Développement (Tawassoul) a tenu à Nouakchott dans la capitale de la République islamique de Mauritanie son troisième congrès ordinaire. Il est organisé du 21 au 24 décembre 2017. Ould Seyyidi est élu dans la nuit du dimanche au lundi avec 613 sur 935 congressistes venus de toutes les régions du pays.

Plusieurs personnalités ici de la société civile, de l’opposition et des partis politiques d’obédience islamiste de la sous région ont répondu à l’invitation des dirigeants du RNRD. La délégation palestinienne conduite par Khaled Mashal, leader de l’organisation palestinienne Hamas, a également fait le déplacement pour assister à l’événement. Le troisième congrès est placé sous le slogan de « partenaires dans l’alternance ». Le président sortant –Jamil Ould Mansour- a occupé la tête du parti pendant deux mandats de cinq ans. Tawassoul, crée en 2007, a obtenu lors des élections législatives de 2013, boycottées par plusieurs partis de l’opposition, seize députés et devenait la première force de l’opposition.

Mohamed Mahmoud Ould Seyyidi sera-t-il le premier président du parti élu démocratiquement? Succédera-t-il à Ould Abdel Aziz à la présidence de la République? Ce sont, aujourd’hui, les questions qui se posent. Réponses positives difficiles à apporter si on analyse la situation politique du pays. L’actuel président qui devient de plus en plus l’ennemi contesté par l’opposition en supprimant le Sénat et qui est à la fin de son deuxième mandat n’a toujours pas indiqué qu’il quittera le pouvoir en 2019. La Constitution de la Mauritanie ne le permet pas de briguer un troisième mandat. Le nouveau président du Tawassoul est originaire de la région d’Assaba et est enseignant à l’Université de Nouakchott. Son objectif est d’augmenter le nombre de députés à l’Assemblée nationale est de remporter par tous les moyens légaux la prochaine présidentielle pour ne pas entraver l’évolution du parti.

A noter que la déclaration de Donald Tromp, qui reconnait Al Qouds Al Sharif –Jérusalem- comme la capitale de l’Israël n’a pas laissé indifférent  Jamil Ould Mansour. Lors de son discours devant les congressistes, il a qualifié d’ « hypocrite » la décision du président américain. « Nous disons et nous estimons que nous agissons en lieu et place de tous les mauritaniens alors qu’il n’y a ni réservé ni protestataire. Qu’Allah vous bénisse, fils de Palestine qui tenez ferme, inébranlables et menez le jihad. Vous honorez la Oumma et prouvé que vous êtes un peuple exceptionnel, vous n’avez pas été dissuadés par la longueur de l’occupation barbare, ni par la rareté des moyens, ni par la pénible situation, ni par l’abandon ou le complot des voisins, des parents et des frères contre votre cause, votre résistance et votre Jihad. La solution réside dans l’unité des rangs et le consensus sur la base de la résistance à l’occupation et la libération de la Palestine et de sa capitale Al-Qouds Al-Sharif », a-t-il soutenu.

BA Oumar

Comments

comments

Loading...