rim

L’économie mauritanienne devrait enregistrer une croissance de 5,2% en 2016 contre 3,1% en 2015 grâce notamment aux bonnes performances attendues dans le secteur du BTP et à l’entrée en production d’un nouveau gisement de fer, a annoncé le Premier ministre mauritanien, Yahya Ould Hademine, le 5 janvier.

«Le retour à une croissance plus soutenue en 2016 est justifié par la relance du secteur du bâtiment et travaux publics (BTP) ainsi que par l’extraction brute du fer du projet Guelb II, qui relèvera la production de la Société nationale minière (SNIM), à 16 millions de tonnes de minerais de fer par an, au lieu des 13 millions de tonnes produites en 2015», a-t-il expliqué dans sa déclaration de politique générale lue devant les députés.

Le premier ministre a également indiqué que le taux de croissance modeste enregistré en 2015 s’explique notamment par la baisse générale des cours internationaux des produits miniers, à l’image du fer dont l’exportation contribue pour près d’un tiers aux ressources budgétaires de la Mauritanie.

Africpost & Agenceecofin

Comments

comments

Loading...