Hodh_Gharbi_00_5

La route de Tintane, une ville dans la région de Hodh el Gharbi située à l’Est de la capitale de la République Islamique de Mauritanie, Nouakchott, a enregistré ce mardi 22 du mois courant un accident de plus d’une voiture Toyota (V8). L’accident a fait deux morts et deux blessés graves. Le fils du président de la République, Ahmedou Ould Abdel Aziz président de l’organisation non gouvernementale errahma et le journaliste de l’authentique, Cheikh Oumar Ndiaye ont finalement péri. Cet incident est intervenu suit à un éclatement d’un des pneus du véhicule alors qu’il roulait à vive allure soit une vitesse de 200km/h. Daouda Souleymane CORRERA, photographe, et Ahmed Taleb figurent parmi les blessés

Le pays enregistre de plus en plus d’accident de voitures sur toutes les routes nationales. Des voitures de transport interurbain qui roulent avec des vitesses qui varient entre 120 et 140km/h sur des chemins fréquentés par des animaux. Plusieurs transporteurs ne respectent le code de la route. Cependant on note plusieurs postes de contrôle un peu partout.

Ils étaient en mission dans le pays dans le cadre des activités de l’ONG errahma pour soutenir les populations nécessiteuses.

Depuis lors, le Président continue de recevoir les condoléances des partis de l’opposition, des associations, de la société civile et des mouvements. Par ailleurs, les Présidents du Sénégal, Mali, du Niger se sont redus à la capitale mauritanienne pour présenter leurs condoléances.

Ce drame a montré que dans certaines conditions les mauritaniens, qu’ils soient de race différente ou de visions politiques opposées, sont unis et ne représentent qu’une seule Mauritanie.

L’équipe d’ Africpost  par ma voix présent ses condoléances aux familles éplorées, prie Dieu de les accueillir au paradis. Que la terre leur soit légère.

BA Oumar
Journaliste et Consultant chez Africpost
barouba90@gmail.com

Comments

comments