mines-0008(1)Photo © aBamako.com  

La salle de conférence du ministère des Mines du Mali a servi de cadre hier à la signature de 4 conventions d’établissement portant sur la recherche et l’exploitation de l’or au Mali entre la société Qatar Mining Greenfield SUARL et le ministère des Mines. Elles vont concerner des localités dans la région de Kayes, Sikasso sur une superficie totale de 281 km2.

Présidée par le ministre malien des Mines, Dr. Boubou Cissé, cette cérémonie de signature de conventions témoigne de l’engagement de Qatar Mining Greenfield SUARL (QMG) à tenir une promesse faite au président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, lors de sa visite d’amitié à Doha au Qatar en janvier dernier, à venir investir au Mali, notamment dans le secteur des mines.

Les conventions d’établissement portent sur la recherche et l’exploitation de l’or dans les zones de Linnguekoto et Nétékoto (cercle de Kéniéba, région de Kayes) et Mininko-Nord(cercle de Bougouni, région de Sikasso). La superficie totale de ces champs d’action est évaluée à 281 km2.

La durée de l’exploitation, estimée à 30 ans, sera exécutée en deux phases. Une première phase, consacrée à la recherche, va s’étendre sur 7 ans et la seconde phase sera basée sur l’exploitation du gisement mis en évidence sur le restant du contrat.

Le montant des investissements prévisionnels sur la recherche pendant les 3 premières années de validité des différents périmètres va coûter un minimum de 2,2 milliards de F CFA. Pendant ces années, les travaux seront essentiellement dominés par la cartographie géologique, la prospection géochimique, le fonçage de puits et tranchées, les travaux de sondages pour confirmer l’existence de minéralisation primaire.

Le ministre des Mines, Dr. Boubou Cissé, a indiqué que la signature de ces conventions répond à la volonté du gouvernement malien de promouvoir la recherche minière, de développer la sous-traitance locale et d’assurer le développement sociale et communautaire. Le QMG a créé spécialement une filiale malienne qui va gérer les activités de la société au Mali.

Le ministre a remercié le partenaire pour avoir choisi le Mali pour un investissement de grande envergure avant de réitérer la disponibilité de son département à l’accompagner dans les étapes futures de leur programme d’investissement.

Durant la phase de recherche, il sera accordé des avantages fiscaux à QMG pour favoriser l’installation et la bonne conduite du projet, a assuré le chef de département des Mines.

Hammad Rashid Al Athbah, chef des opérations de Qatar Mining, vice-président et directeur général de Qatar Mining Soudan, représentant le PDG de la société, a salué ce partenariat et assuré que tout sera mis en œuvre pour la concrétisation de ce projet de dimension mondiale.

La signature de cette convention cadre parfaitement avec les nouvelles assignations du département des Mines qui consistent à stimuler l’exploitation de nouvelles mines et assurer la continuité dans la génération de revenus miniers, entamée depuis 2013.

Ousmane Daou

Comments

comments

Loading...