casques-bleus-onu-minusma

Ce soir, à environ 20h45, le camp de la MINUSMA, situé dans le quartier Château d’Eau à Gao, a été la cible d’une attaque par mortiers ou roquettes. Les fait exacts sont encore à déterminer. Selon les rapports préliminaires, un casque bleu été tué, trois casques bleus grièvement blessés et plus d’une dizaine des membres du personnel de la MINUSMA, dont des civils, ont été légèrement blessés et ont reçu le traitement médical requis. Les dégâts matériels sont en cours d’évaluation et les informations préliminaires indiquent que des conteneurs de logement du personnel ont été détruits. La MINUSMA a déployé des hélicoptères d’attaques pour effectuer des surveillances aériennes et une force de réaction rapide est en train de patrouiller dans la ville de Gao.

L’attaque du camp de la MINUSMA a été suivie d’une autre attaque à l’arme légère qui a ciblé le local d’un prestataire de service de UNMAS (Service de Lutte Antimine des Nations Unies) situé dans un autre quartier de la ville le Gao. Deux agents maliens privés de sécurité qui gardaient le local et un expert international de la compagnie ont été tués.

Le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies et Chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif,  présente ses condoléances aux familles des victimes des deux attaques et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.                                                                                         

“Je suis révolté par ces attaques vicieuses, lâches et totalement inacceptables contre le camp de la MINUSMA où réside le personnel de la Mission, des civils en majorité, hommes et femmes,  et contre le personnel de la compagnie partenaire d’UNMAS, également des civils, dans une ville où la MINUSMA et UNMAS ont beaucoup investi en efforts en appui aux autorités locales et en soutien aux populations”, a déclaré le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies et Chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif.

“J’exhorte le gouvernement malien et les autorités locales de Gao d’assurer que les responsables de ces crimes ignobles soient identifiés et traduits en justice. Ces crimes contre le personnel de la MINUSMA et le personnel associés des Nations Unies ne peuvent plus être tolérés et demeurer impunis”, a souligné M. Annadif.

 

Comments

comments