AUC Chairperson H.E Dr Dlamini Zuma shaking hands with the UN Secretary General Mr Ban Ki Moon during the two leaders' bilateral meeting at the 23rd AU summit in Malabo, Equatorial Guinea 26-06-2014Le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, a félicité la Présidente de la Commission de l’Union africaine, S.E. Dr Nkosazana Dlamini Zuma, d’axer son attention sur le développement de l’Afrique au lieu de se limiter aux conflits.?«Depuis que vous assumez la présidence, la vision globale à long terme acquiert davantage d’importance…avec l’Agenda 2063 comme vision plus élargie. Vous avez l’appui total des Nations unies». C’est ce qu’a déclaré le Secrétaire général au cours d’un entretien qui a eu lieu en marge du 23e Sommet des chefs d’État et de Gouvernement de l’Union africaine à Malabo (Guinée équatoriale).?

Dr Dlamini Zuma et Ban Ki-moon ont discuté de questions relatives au développement, mettant l’accent sur le programme de développement post-2015 et sur la paix et la sécurité en Afrique. La Présidente de la Commission de l’Union africaine a indiqué que la position africaine commune sur les objectifs de développement post-2015 situe délibérément l’Afrique sur la voie du développement, ce qui pourrait s’avérer la première décennie de l’Agenda 2063.?

Ils ont également partagé leurs préoccupations sur le changement climatique. Le Secrétaire général des Nations Unies a fait part de sa satisfaction de la position africaine commune sur le changement climatique. Le changement climatique affecte sérieusement le continent, bien que l’Afrique y contribue le moins. La Présidente de la Commission de l’Union africaine a saisi cette occasion pour souligner la nécessité de moderniser l’agriculture. Cette initiative contribuerait à atténuer l’impact du changement climatique en réduisant l’incitation à abattre des arbres en vue d’étendre les terres agricoles et accroître ainsi la production alimentaire.?

Dr Dlamini Zuma et Ban Ki-moon ont également examiné la situation de la paix et de la sécurité sur le continent, notamment au Mali, en République centrafricaine, en Somalie, au Soudan et au Soudan du Sud. En ce qui concerne le maintien de la paix, ils sont convenus de la nécessité de revoir ces dispositions dans les situations de conflit, étant donné les nouvelles sources de menace en particulier. Ils ont aussi évoqué les menaces du terrorisme, comma au Nigeria, au Kenya, en Libye et dans d’autres endroits. Il est envisagé de tenir une réunion de haut niveau en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies cette année à New York.

Source : Union africaine 

Comments

comments

Loading...