maal

L’orchestre Dandé lenol a 30ans. Pour fêter ses 30 ans d’existence, Baaba Maal et son groupe ont décidé de sillonner le monde pour remercier leurs nombreux fans. En 30 ans d’existence,le dandé lenol a eu à écrire une belle page de l’histoire de la musique africaine.

Pourtant, il (Baaba Maal) n’était pas parti pour devenir artiste mais le destin l’a voulu. Un après midi chez lui,l’artiste me confessait ceci: « Un jour à l’école, je me suis battu avec un ami parce qu’il m’avait dit que je risquais d’être musicien et ces propos ne m’avaient pas plu. Je n’ai jamais pensé être un jour artiste ».Déjà à l’école, tout le monde avait la sensation que Baaba Maal sera parmi l’un des grands artiste qui feront le tour de la planète pour vendre la destination Afrique. Pour Talla Faye ,son ami de toujours, ce n’est pas surprenant de voir le Dandé lenol avoir tout ce succès dans le monde. « Déjà au lycée Charles De gaulle de Saint louis on appelait Baaba Maal la sirène. Il était chargé de chanter lors des grands événements. Cet instinct d’artiste est inné chez lui » affirme ce sérère qui est devenu “peulh” grâce à un long compagnonnage avec le Dandé lenol.

Si le Dandé lenol a pu s’affirmer sur la scène musicale sénégalaise et au delà, c’est grâce au travail et à la solidarité des membres du groupe me disait son ex manager feu Mbassou Niang lors des 25 ans du Dandé lenol. « Nous nous sommes battus d’arrache pied pour arriver à ce stade .Nous avons beaucoup galéré avant de voir le bout du tunnel .Mais on y a toujours cru. La musique était notre passion ». Aziz Dieng de confirmer ces propos: « A paris, en un moment, nous avons failli tout laisser par ce que les conditions de vie étaient difficiles .Mais fort heureusement que nous avions la passion de la musique. Il nous est arrivé de jouer dans des restaurants parisiens pour juste manger .C’était de très bons moments. On s’en souviendra pour toujours ».

Aujourd’hui si le dandé lenol a su surmonter toutes ces épreuves, c’est grâce à l’ouverture d’esprit de son leader mais aussi au professionnalisme de ses membres. Pour El Hadji Aw, l’un des membres du Dandé lenol qui a toujours accompagné le groupe, « Le Dandé lenol est une famille, ce sont des complices sur scène et dans la vie courante ». Ces compagnons de guerre et de galère ont su hisser le niveau de la culture sénégalaise et africaine en général très haut.

La musique du dandé lenol a été constructive de beaucoup d’initiatives et de projets de développement. Baaba Maal a su faire de sa musique un instrument de développement. Dans son fouta (nord du Sénégal) oú il est originaire, l’artiste a participé à beaucoup d’initiatives très fructueuses pour les populations. Le Dandé lenol a participé à conscientiser le peulh sur son existence. Dans beaucoup de villages du fouta se trouve un empreinte laissé par le groupe. « Nous avons su très tôt qu’avec la musique, nous pouvons beaucoup apporter pour notre communauté, pour notre pays. Durant ces 30 ans nous avons cheminé avec des associations de villages, nous avons travaillé avec eux dans beaucoup de projets comme la construction de salles de classe dans des villages qui manquaient parfois de moyens. Nous avons joué des concerts avec des associations dans des villages du fouta pour participer à des projets très nobles. Nous avons très tôt su comprendre le souci des populations et par la musique nous avons voulu les soulager »affirme le leader du dandé lenol.

Si la musique sénégalaise est arrivée à un certain niveau dans le monde, le Dandé lenol y est pour beaucoup. « Nous avons fait le tour de la planète, nous avons joué dans les grands stades du monde. Nous sommes allés dans des endroits du monde oú il était vraiment rare de voir des noirs. C’est magnifique » dira Mansour Seck dans un entretien qu’il nous avait accordé.
Avant de poursuivre son chemin et de continuer d’écrire l’une des plus belles pages de l’histoire de la musique sénégalaise, Baaba Maal et son groupe ont décidé après la Mauritanie, de donner rendez-vous à leurs amis et fans dans le monde le 09 mai à Paris plus précisément au Zénith pour une grande soirée de retrouvaille avec un charmant public qui leur a toujours accompagné et soutenu.

BOUDAL NDIATH
JOURNALISTE –CONSULTANT CHEZ AFRICPOST

Comments

comments

Loading...