media_xll_7478384Les flots de la mer ont encore englouti des vies humaines. Au total, plus de 200 migrants ont disparu en mer dans le naufrage de deux bateaux au large de la Libye, selon le récit de neuf survivants secourus par les garde-côtes italiens, ont rapporté mercredi plusieurs organisations internationales.

Le miracle de la vie n’a souri que neuf des aventuriers à l’exil. Ah oui ! Ils sont sains et saufs après quatre jours en mer.

”Les 203 autres ont été engloutis par les flots”, a annoncé sur Twitter Carlotta Sami, porte-parole en Italie du Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR). M. Carlotta n’a pas hésité de qualifier ce naufrage d’une “tragédie énorme et horrible”.

A en croire la même source ”Les neuf survivants, qui parlent français et sont probablement originaires d’Afrique de l’Ouest, sont arrivés mercredi matin sur l’île italienne de Lampedusa”.

Selon les premiers éléments recueillis par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), ils sont partis samedi d’une plage libyenne, à bord de deux bateaux pneumatiques, chargés chacun de plus de cent personnes, qui ont chaviré, probablement lundi.

Dans la même zone, les gardes-côtes avaient secouru dimanche, dans des conditions dantesques, un autre bateau parti de Libye et chargé d’une centaine de migrants. Sept d’entre eux étaient déjà morts de froid à l’arrivée des secours, et 22 autres avaient succombé pendant le long trajet vers Lampedusa.

 

 

Africpost, RTS

Comments

comments

Loading...