1er_mai

 

 

mai

Le 1er mai 1891, l’appel à une journée chômée et revendicatrice se veut international. Mais à Fourmies, cité du textile, l’armée, chargée du maintien de l’ordre, tire sur un groupe de grévistes. Neuf victimes gisent sur la Grand’ Place, suscitant effroi et vive émotion à travers le monde. Quelles ont été les causes et les origines de cette tragédie ? ? Voici quelques éléments de réponses avec ce résumé historique.

mai bis

 Les origines de la fête du travail

 A l’origine, le 1er mai était la fête du printemps ! Dès le Moyen-âge, le 1er Mai était fêté dans les campagnes et la coutume voulait qu’un arbre de Mai (arbre vert enrubanné) soit planté devant la porte de la personne à honorer dans le village. Ce jour de fête était par excellence un symbole du renouveau. Un peu plus tard, au 18ème siècle, le 1er Mai fut aussi choisi pour être la date traditionnelle du renouvèlement des baux ou des contrats de travail. C’est en France, au Familistère Godin à Guise (35 kilomètres de Fourmies) que naît en 1867 la notion de « fête du Travail ». Jean-Baptiste André Godin l’instaure pour la première fois le 2 juin 1867. Quelques années plus tard, la date de la manifestation sera arrêtée au premier dimanche de mai, avant de se confondre avec la date du 1er mai. Cette initiative fait de l’industriel de Guise, l’incontestable précurseur de cette Fête du travail à visée internationale.

mai trois

Les évènements de Chicago en 1886

Aux États-Unis, au cours de leur congrès de 1884, les syndicats américains se donnent deux ans pour imposer aux patrons une limitation de la journée de travail à huit heures. Ils choisissent de débuter leur action le 1er mai parce que beaucoup d’entreprises américaines entament ce jour-là leur année comptable. C’est ainsi que le 1er mai 1886, la pression syndicale permet à environ 200 000 travailleurs d’obtenir la journée de huit heures. D’autres travailleurs, dont les patrons n’ont pas accepté cette revendication, entament alors une grève générale. Le 3 Mai 1886 à Chicago, devant les usines Mac Cormick, une manifestation est organisée. Elle tourne au drame et fait 3 morts. Plusieurs militants sont arrêtés, condamnés à mort et pendus le 11 novembre 1887. C’est en hommage à ces « morts de Chicago » que la date du 1er Mai est choisie en 1989, par l’Internationale Ouvrière, comme étant une journée d’action des ouvriers pour la journée de travail à 8 heures.

AFRICPOST

Comments

comments

Loading...