270615066-dazu-wm-helden-bilder-dpa_06_20140715-130307-2zRO9ArFOef

Défaite par l´Allemagne en finale du Mondial il y a deux mois au Brésil (0-1; a-p), l´Argentine, vice-championne du monde, a fait humilier la Nationalmannschaft par 4-2 á Düsseldorf en Allemagne hier mercredi 03 septembre 2014. Il faut toutefois noter l´absence des stars comme Messi, Di Maria du côté des argentins et Özil, Müller, Schweinsteiger, Boateng ou encore Khedira de la partie allemande. Successeur d´Alejandro Sabella á la tête de l´Argentine, l´ancien entraineur de Barcelone a débuté par une victoire éclatante contre la championne du monde 2014. Le germano-sierra-Leonais, le géant Antonio Rüdiger 21 ans du club de Stuttgart a été sélectionné pour la premiére fois dans la Nationalmannschaft. Il est entré á la 77e minute á la place de Höwedes.

Le match: 2-4

Les lendemains chantent rarement pour les champions du monde en titre. Aprés la France (1998), le Brésil (2002), l´Italie (2010), l´Allemagne (2014) n´aura pas remporté le premier match suivant son sacré mondial. Elle a même été largement dominée á domicile par l´Argentine (2-4). L´Albiceleste, finaliste malheureuse au Brésil, a été trés réaliste malgré l´absence de sa vedette Lionel Messi. Protégée par un excellent Mascherano devant sa défense, elle a bénéficié de l´état de grâce de Di Maria pour se venger de la Nationalmannschaft 51 jours aprés la fin du mondial au Brésil.

Orpheline de Lahm, Klose, Mertesacker (retraités) et privée de Schweinsteiger le nouveau capitaine, Boateng, Hummels, Özil ou encore Khedira (blessés), elle a en plus perdu Draxler (ischios) dés le début de la rencontre. Cela n´a pas empêché Gomez et Reus de mettre Romero en évidence en premiére période. L´ancien gardien de Monaco, qui est sorti sur blessure, a tout même été battu á deux reprises, á chaque fois sur un second ballon (Schürrle, Götze).

L´homme du match: Angel di maria

Transféré pour 75 millions d´euros du Real Madrid á Manchester United, Angel Di Maria a été l´auteur d´un match énorme á Düsseldorf. Le milieu argentin a adressé trois passes décisives á Agüero (21e), Lamela (40e) et F. Fernandez (47e). Il a ensuite marqué d´un petit ballon piqué au terme d´une action collective parfaite (50e). Jouant toujours vers l´avant, trouvant de superbes angles de passes,  perçant plein axe dés qu´il le pouvait, “Fideo” a été une menace constante pour les champions du monde allemands.

La Star: 18

Battue par l´Argentine, l´Allemagne restait sur 18 matches sans défaite (13 victoires, 5 nuls).

Source: Africpost, France Football

 

Comments

comments