brazuca1-1024x576

Devenu le titre le plus convoité et le plus célèbre de la planète, le trophée de la Coupe du Monde de la FIFA peut se prévaloir avec fierté d’une universalité propre au monde du football.

Le trophée actuel constitue en fait la seconde génération de la prestigieuse distinction. Le premier, baptisé Coupe Jules Rimet en 1946 en hommage au père fondateur de la Coupe du Monde de la FIFA, avait été commandé par la FIFA au sculpteur français Abel Lafleur. Il représentait la déesse de la victoire tenant un calice octogonal au-dessus d’elle. La statuette en or reposait sur un socle de pierres fines.

La Coupe Jules Rimet a vécu une histoire pour le moins mouvementée, à commencer par son séjour dans une boîte cachée sous un lit pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1966, elle est volée lors d’une exposition en Angleterre. Grâce à un petit chien nommé Pickles, les célèbres limiers de Scotland Yard la retrouveront dans un jardin de banlieue.

A l’époque, le règlement de la FIFA stipulait que tout pays vainqueur de la compétition à trois reprises devenait propriétaire du trophée. C’est ainsi qu’en 1970, le Brésil est reparti avec la coupe dans ses bagages. Las, en 1983, celle-ci est de nouveau dérobée à Rio de Janeiro. Cette fois, elle ne sera jamais retrouvée et tout porte à croire que les voleurs l’ont fondue.

Au début des années 1970, la FIFA commande un nouveau trophée pour la 10éme édition de l’épreuve reine, qui doit avoir lieu en 1974. Après examen des 53 maquettes soumises par des experts issus de sept pays, le choix se porte sur l’œuvre d’un artiste italien, Silvio Gazzaniga.

Gazzaniga décrit sa création ainsi : “De la base jaillissent des lignes qui s’élèvent en spirale pour s’ouvrir et recevoir le monde. Les silhouettes de deux sportifs transcendés par la victoire naissent de la remarquable dynamique de la base massive de la sculpture.”

Aux termes du nouveau règlement, le trophée original reste la propriété de la FIFA et n’est plus remis aux champions du monde. A la place, ceux-ci se voient offrir une réplique en plaqué or, souvenir immuable de leur sacre prestigieux, connue sous le nom de trophée du vainqueur de la Coupe du Monde de la FIFA.

L’authentique et unique trophée de la Coupe du Monde de la FIFA mesure 36,8 centimètres de haut, pèse 6,175 kilogrammes et est en or 18 carats. Deux couronnes de malachite, pierre semi-précieuse, sont incrustées dans sa base, laquelle porte aussi les noms et années de chaque pays champion du monde depuis 1974.

Au total, ce seront 264 millions d’euros qui seront distribués aux trente-deux pays en compétition du mondial 2014. L´équipe championne du monde au soir du 13 juillet 2014 empochera la somme de 26 millions d´euros. La somme versée au champion du mondial a augmenté de 3,5 millions d’euros depuis 2010.

Le chèque de 26 millions d´euros, c’est la fédération de football du pays de l’équipe gagnante qui l’encaisse et non les joueurs, du moins pas directement. Les dirigeants de fédération victorieuse gèrent la cagnotte selon leurs propres règles. Le plus souvent, la majorité de la somme est directement intégrée dans leur budget, l’autre est distribuée aux membres de l’équipe en guise de récompense forfaitaire.

10532340_707877872581078_7849078552825165923_n

Le butin des joueurs est négocié avant la compétition. Chaque fédération nationale procède à des négociations internes. Les primes sont discutées au préalable entre la direction et les joueurs. Ce qui explique que, si par exemple l´Allemagne ou l´Argentine devait être sacrée championne du monde ce dimanche 13 juillet 2014, chaque joueur gagnerait 720 000 euros. 

 

 

Source : FIFA

Comments

comments

Loading...