Si les animaux et leurs habitats naturels continuent d’attirer les foules, le visage du tourisme en Afrique a bien changé en quelques décennies. Passée de 6,7 millions en 1990 à 33,8 millions en 2012, la progression du nombre de voyageurs au sud du Sahara s’est accompagnée d’une diversification de leurs points de chute. Des pays comme le Cameroun, le Burkina Faso, le Mozambique ou la Gambie connaissent une croissance importante de la fréquentation touristique, quand «le marché de l’hôtellerie se développe au Nigeria, au Sénégal, en Tanzanie et en Zambie» d’après un récent rapport de la Banque mondiale sur le tourisme en Afrique.

Au total, l’Afrique aura attiré 56 millions de touristes en 2013, un nouveau record selon un bilan publié le 20 janvier par l'Organisation mondiale du tourisme (OMT). Un tel essor ouvre d'importantes perspectives de développement économique. Pour l’heure, un emploi sur vingt, en Afrique subsaharienne est lié au secteur du tourisme. La Banque mondiale révèle aussi que les recettes des hôtels, des excursions et d’autres attractions se montaient à plus de 36 milliards de dollars en 2012 et ont directement contribué à plus de 2,8 % du PIB de la région.

Mais l'Afrique peut faire mieux.

«Le tourisme peut jouer un rôle fondamental dans le développement de la région explique Ian Christie, qui a participé à la rédaction du rapport de la Banque mondiale. Pour y parvenir, le tourisme doit cependant faire partie intégrante de l’économie et de la structure étatique de chaque pays; il doit être vu comme une plus-value par tous: le président, les ministres, les citoyens.»

De toute évidence, chaque pays fait face à des défis différents. Mais le secteur semble voué à progresser sur l'ensemble du continent:

«L’Afrique constitue un marché de croissance émergent important, et malgré l’incertitude politique dans certaines régions, nous constatons toujours une demande d'expansion de toutes nos marques sur l’ensemble du continent», pense Hassan Ahdab, vice-président et directeur régional des opérations des hôtels Starwood pour la région Afrique et Océan Indien.

 

Slate Afrique

Comments

comments