chine

La Banque centrale chinoise a annoncé, dans un communiqué publié le 7 janvier, le lancement officiel du fonds de coopération Chine-Afrique sur la capacité industrielle, le véhicule à travers lequel l’empire du milieu compte investir la majeure partie de l’enveloppe de 60 milliards de dollars promise à l’Afrique en décembre dernier.

Dévoilé par le président chinois Xi Jinping lors du 6ème forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC) tenu début décembre 2015 à Johannesburg, ce fonds en dollars investira principalement dans les secteurs de l’industrie manufacturière, des nouvelles technologies, de l’agriculture, de l’énergie, des infrastructures et de la finance, a détaillé la Banque populaire de Chine dans son communiqué.

La Banque centrale chinoise a également précisé que ce fonds, doté d’un capital initial de 10 milliards de dollars, doit servir des financements globaux de 45 milliards de dollars aux pays africains: 5 milliards de dollars de subventions et de prêts sans intérêt, 35 milliards de dollars de prêts préférentiels et de crédits à l’exportation avec des conditions avantageuses, et 5 milliards de dollars supplémentaires pour le Fonds de développement Chine-Afrique et le programme d’appui au développement des petites et moyennes entreprises africaines.

Le président chinois avait annoncé le 4 décembre que son pays allait investir 60 milliards de dollars en Afrique au cours des trois prochaines années, indiquant que le plan chinois de développement du continent vise à régler trois problèmes qui retardent le développement de l’Afrique: les infrastructures inadaptées, les carences en matière de main d’œuvre qualifiée et professionnelle et le manque de financement.

Africpost & Agenceecofin

Comments

comments

Loading...