angelaLa chancelière allemande Angela Merkel a estimé, le 29 mars, que son pays est en mesure être un «courtier honnête» des matières premières produites en Afrique, dans le but d’aider ce continent à mieux profiter de ses richesses. «Certains pays africains ont des matières premières. Nous voulons qu’eux aussi en profitent.  L’Allemagne peut ici être un courtier honnête», a-t-elle déclaré dans son podcast hebdomadaire.

La chancelière a également appelé l’Allemagne à repenser l’Afrique et à se dégager d’une vision trop tournée vers les besoins d’aide de certains pays du continent. «De nombreux pays africains ont du succès», a-t-elle souligné, en insistant sur les opportunités économiques offertes par cette région du monde. «Nous voulons davantage coopérer. Cela signifie éveiller l’intérêt de l’économie allemande pour qu’elle investisse davantage», a-t-elle ajouté.

Signe de l’intérêt croissant qu’affiche première puissance économique européenne pour l’Afrique,  Mme Merkel a encouragé les habitants du continent africain à apprendre l’allemand pour venir étudier dans la première économie européenne. «J’invite tout le monde en Afrique à apprendre l’allemand et à participer à l’aventure que représentent les études en Allemagne », a-t-elle  a déclaré.

La  dirigeante allemande, qui doit recevoir le 31 mars à Berlin le président sénégalais Macky Sall, a estimé que le Sénégal jouait un rôle très important en Afrique de l’Ouest, au sein notamment de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest (CEDEAO). «Le Sénégal est pour nous une ancre de stabilité très importante », a-t-elle affirmé, ajoutant qu’il sera question lundi aussi de la coopération économique entre les deux pays.

Angela Merkel participera ensuite au 4ème sommet Union européenne-Afrique prévu les 2 et 3 avril à Bruxelles. 

 

Agence Ecofin

 

Comments

comments

Loading...