La Banque islamique de développement (BID) va financer l’étude de faisabilité et de l’avant projet détaillé du tronçon Kidal-Timiaouine (Nord du Mali) de la route transsaharienne à travers un prêt de 994 millions de francs CFA, selon un  communiqué publié par le gouvernement malien. L’accord relatif à un prêt d’assistance technique a été approuvé le 12 février par le conseil des ministres malien.

Le tronçon routier long de 365 km vise à établir une liaison bitumée entre la localité de Kidal et celle de Timiaouine, située à la frontière algérienne, afin de «désenclaver la zone nord-est du pays, de réduire le coût des transports et de promouvoir l’intégration entre le Mali et l’Algérie», selon le communiqué du gouvernement malien.

La route transsaharienne, toujours inachevée dans ses parties malienne et tchadienne, doit traverser l’Algérie (3400 km), la Tunisie (900 km), le Mali (1 974 km), le Niger (1 635 km), le Tchad (900 km) et le Nigeria (1 131 km).

Elle relie déjà deux capitales maghrébines, Alger et Tunis, et doit relier à terme quatre capitales subsahariennes, à savoir Bamako, Niamey, N’Djamena et Lagos. Cette route a été conçue pour renforcer les échanges économiques entre les pays du Maghreb et du Sahel.

Lire aussi

26/10/2013 – L’autoroute Alger-Lagos achevée fin 2014 : un projet stratégique pour l’Afrique

02/02/2013 – Une autoroute pourrait « créer des millions d’emplois et développer le Sahel »

30/01/2012 – Algérie-Niger : Achèvement du transsaharienne en 2015

Agence Ecofin

Comments

comments

Loading...