congo

Les Champions Nationaux, les Investissements Directs étrangers et la Transformation Structurelle en Afrique de l’Est

Le Bureau sous-régional pour l’Afrique de l’Est (BSR-AE) tiendra la dix-huitième session du Comité intergouvernemental d’experts (CIE) du 17 au 20 février 2014 à Kinshasa, en République démocratique du Congo. Le Comité intergouvernemental d’experts (CIE) est l’organe statutaire du Bureau de la CEA pour l’Afrique de l’Est. Il est composé de représentants des quatorze États membres dont le bureau assure le secrétariat ainsi que par des Communautés économiques régionales (CER) et des organisations intergouvernementales (OIG) de la région, des partenaires pour le développement, des centres de recherche et d’autres parties prenantes. Il se réunit tous les ans pour définir et contrôler la mise en oeuvre du programme de travail du Bureau de la CEA en Afrique de l’Est et discuter des principaux enjeux et défis liés au développement économique et social de la sous-région en vue de formuler des recommandations appropriées pour y faire face.

En outre, le CIE est un forum qui permet de consolider les partenariats et définir les modalités de coopération entre parties prenantes visant à soutenir l’intégration régionale et à accélérer le développement de la sous-région. En 2014, le CIE va se concentrer sur le thème : “Les champions nationaux, les investissements directs étrangers et la transformation structurelle en Afrique de l’Est”. A l’instar du reste de l’Afrique, les taux de croissance rapide de l’Afrique de l’Est ne se sont pas traduits par une amélioration rapide du marché de l’emploi. Le chômage en Afrique de l’Est reste un problème chronique surtout chez les jeunes. En outre, dans des pays tels que la Tanzanie et la RDC, la croissance a été en partie basée sur la hausse des prix des matières premières et l’extraction des minéraux, ce qui les exposent aux aléas de la fluctuation des prix des matières premières comme ce fut récemment le cas avec l’or. Ces problèmes ont suscité des questions quant à la viabilité de la croissance économique dans la région.

L’équipe d’africpost

Comments

comments

Loading...