a-kenya-defense-force-soldier-keeps-residents-at-bay-to-prevent-them-from-moving-in-the-direction-where-attackers-are-holding-up-at-a-campus-in-garissa_5313711Des étudiants ont été retenus à l’intérieur de l’université de Garissa par des islamistes shebab. Au moins 150 personnes et quatre assaillants ont été tués, selon le ministère kényan de l’Intérieur.

“Les assaillants sont entrés de force dans l’université de Garissa en tirant sur les gardes surveillant le portail d’entrée vers 5h30” heure locale (3h30 à Paris). Ils ont “ouvert le feu aveuglément à l’intérieur du campus”, a expliqué le chef de la police kényane Joseph Boinnet.  

Les assaillants ont dans un premier temps pris le contrôle de bâtiments de la résidence universitaire qui héberge plusieurs centaines d’étudiants, selon plusieurs sources. 

Très rapidement, les islamistes shebab ont revendiqué l’attaque. Ils ont dit détenir des otages, uniquement des non musulmans (ils ont libéré les autres), à l’intérieur de l’université. Une opération des forces de sécurité a ensuite été lancée pour les déloger.  

Le ministère de l’Intérieur a annoncé sur Twitter que “trois des quatre bâtiments” de la résidence universitaire avaient été “évacués”. Les assaillants se sont retranchés dans le dernier bâtiment, selon la même source. 

 

 

 

AFP

Comments

comments

Loading...