pr1184_webAujourd’hui, le 28 janvier 2016, le procès dans l’affaire Le Procureur c. Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé s’est ouvert à la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye (Pays-Bas), devant la Chambre de première instance I, qui est composée de M. le juge Cuno Tarfusser (Italie), juge président, Mme la juge Olga Herrera Carbuccia (République dominicaine) et M. le juge Geoffrey Henderson (Trinité-et-Tobago).

Le procès s’est ouvert avec la lecture des charges retenues à l’encontre de MM. Gbagbo et Blé Goudé.  M. le juge président Cuno Tarfusser s’est assuré auprès du Conseil de la Défense de M. Gbagbo, Emmanuel Altit, et du Conseil de la Défense de M. Blé Goudé, Geert-Jan Alexander Knoops, que les accusés aient compris la nature des charges portées à leur encontre. Les accusés ont plaidé non coupable. Le Procureur de la CPI, Mme Fatou Bensouda, et le premier substitut du Procureur, Eric MacDonald, ont ensuite pris la parole pour des déclarations liminaires.

Les audiences reprendront demain, vendredi 29 janvier 2016, avec les déclarations liminaires de la Représentante légale des victimes dans cette affaire, Paolina Massidda, ainsi que les déclarations liminaires des équipes de Défense des accusés.

Contexte : Laurent Gbagbo, ancien Président de la Côte d’Ivoire, a été remis à la CPI le 30 novembre 2011 et sa première comparution devant la Chambre préliminaire a eu lieu le 5 décembre 2011. Le 12 juin 2014, la Chambre préliminaire I a confirmé, à la majorité, quatre charges de crimes contre l’humanité (meurtre, viol, autres actes inhumains ou – à titre subsidiaire – tentative de meurtre, et persécution) à son encontre et l’a renvoyé devant une chambre de première instance pour y être jugé. 

Charles Blé Goudé, né le 1er janvier 1972 à Niagbrahio, Côte d’Ivoire, a été remis à la CPI le 22 mars 2014 par les autorités de la Côte d’Ivoire suite à un mandat d’arrêt délivré par la CPI le 21 décembre 2011. L’audience de confirmation des charges a eu lieu du 29 septembre au 2 octobre 2014. Le 11 décembre 2014, la Chambre préliminaire I a confirmé quatre charges de crimes contre l’humanité que constituent le meurtre, le viol, les autres actes inhumains ou – à titre subsidiaire – la tentative de meurtre, et la persécution à l’encontre de M. Blé Goudé et l’a renvoyé en procès devant une chambre de première instance.

Africpost via CPI

Comments

comments

Loading...