1979747_1545972738950532_901883726104722178_n

Le Sommet du G20 s´est achevé hier á Brisbane en Australie. Le Sénégal en tant que Représentant du NEPAD et la Mauritanie en sa qualité de président de l´Union africaine pour l´année 2014 ont été invités á la plus grande rencontre de dirigeants mondiaux jamais organisée par l´Australie. L´évasion fiscale, lutte contre Ebola, changement climatique et la relance de la croissance économique étaient les quatre axes prioritaires de discussion entre les 20 pays qui composent le G20.

Le Président sénégalais Macky Sall en tant que représentant du Nouveau partenariat pour le développement de l´Afrique (NEPAD) s’est fait l’avocat de l’Afrique au Sommet du G20. Le Président sénégalais a fustigé la généralisation d’Ebola par la communauté internationale sur tout le continent. Il a en outre plaidé pour l’assouplissement des conditions d’accès au crédit sur le marché des capitaux afin de permettre à l’Afrique de financer ses projets d’infrastructures.

Evoquant la question du financement des infrastructures dans le continent en mode partenariat public-privé (Ppp), « dans un plaidoyer vigoureux », indique un communiqué de la présidence de la République du Sénégal, Macky Sall a dénoncé la « généralisation injuste » de l’épidémie d’Ebola par la Communauté internationale. Une généralisation qui donne « l’impression que toute l’Afrique est affectée alors que seuls trois pays sur les 54 que compte le continent sont essentiellement concernés ». La conséquence de cette généralisation est que le tourisme et d’autres secteurs de nos pays soufrent. Macky Sall a aussi évoqué les performances du Sénégal dans le dernier Rapport Doing business, « signe de l’amélioration du climat des affaires au Sénégal », indique le communiqué.

A la tribune du G20, le président sénégalais, a, au nom de l’Afrique, rappelé la conclusion de l’Accord de partenariat économique (Ape) tout en précisant sa dimension développement avec le Programme de l’Ape pour le développement (Paped), « pièce essentielle de cet accord.

Macky Sall a également lancé « un appel pressant pour l’assouplissement des conditions d’accès au crédit sur le marché des capitaux ». Ceci pour permettre aux pays africains de mobiliser des ressources privées pour le financement des projets d’infrastructures, « au moment où l’aide publique au développement est en chute libre et les investissements privés encore trop faibles, ajoute le communiqué de la présidence sénégalaise.

Le Sommet G20 s´est tenu du 15 au 16 novembre 2014 au Centre de Congrés et des expositions de Brisbane dans le nord-est de l´Australie.

 

 

 

 

Africpost

Comments

comments

Loading...