Dadiscamara-622x300Suite à l’inculpation de Moussa Dadis Camara, président de la Guinée à l’époque des tueries au stade du 28 septembre en 2009, les victimes à travers l’Organisation Guinéenne de Défense des Droits de l’Homme (OGDH) et l’Association des Victimes et Parents du 28 septembre (AVIPA) ont exprimé leur satisfaction au micro de Guinéenews.

«Cette inculpation n’est pas une surprise pour nous », vient de réagir le chargé de la communication de l’OGDH, Gadiri Diallo, dans un entretien téléphonique avec Guinéenews. « Il était difficile pour Moussa Dadis Camara de dire qu’il n’était pas au courant de cet évènement. En tant que président de la Guinée à l’époque des faits,  il a une responsabilité morale et administrative dans cette affaire. Pour nous, quand il dit qu’il n’était pas au courant, c’est un parjure », a-t-il ajouté. Avant de préciser que “l’inculpation de Dadis ne veut pas dire qu’il est coupable”.

Sur la nouvelle, la présidente de l’Association des Victimes et Parents (AVIPA) est avare en mots. Tout de même, Asmaou Diallo laisse comprendre qu’elle se réjouit de cette inculpation. « Cette inculpation, on l’attendait depuis longtemps. On attendait que tous ceux qui sont impliqués de près ou de loin dans cette affaire soient inculpés afin qu’ils s’expliquent. Nous espérons que Moussa Dadis Camara donnera sa version des faits dans cette Affaire. Surtout qu’il a toujours dit qu’il est patriote », nous a confiés Asmaou Diallo.

Tokpana Doré

 

Comments

comments

Loading...